Aujourd’hui plus que jamais, le travail de la femme dans son foyer est dévalorisé et dénigré. Les femmes se lancent dans la course effrénée à l’épanouissement professionnel et à l’indépendance financière, voyant le rôle de “simple” femme au foyer comme une routine monotone faite de tâches ingrates et ennuyantes.

Pourtant ce rôle est d’une importance capitale, puisqu’il est non seulement le socle d’une société saine, mais aussi une prescription divine et un acte d’adoration immense. Voici un excellent rappel à ce sujet tiré du livre “Le rôle de la femme dans l’éducation de la famille” de Cheikh Salih Ibn Fawzan al Fawzan :


L’avenir de la communauté dépend de la situation de la famille

” Toutes les législations de l’Islam sont venues pour organiser la famille et la protéger de la dissolution. Parmi celles-ci: les règles du mariage, du divorce, des périodes de viduité, les droits des pères et des mères et autres. Tout cela montre le statut préférentiel que l’Islam a donné à la famille, car elle est là où sont élevées les générations. L’avenir de la communauté dépend de la situation de la famille. Et certes la femme est la pierre angulaire de la famille, comme il est dit: «Derrière chaque éminence se trouve une femme qui l’éleva dans son giron.»

Cette famille ne mérite-t-elle pas que la femme soit consacrée à elle ? Le travail de la femme en cela est-il un effort perdu? Le rôle de la femme est tout ce qui est impliqué par la maternité et ne se limite pas au simple fait d’avoir des enfants : c’est l’éducation préparant l’individu à la piété.

Le travail de la femme dans sa famille, même s’il est considéré minime par certains, est en vérité grand et regroupe plusieurs spécialités, ayant besoin des mêmes choses qu’un pays peut avoir besoin. Il a besoin de science et de pensées, de précision, de volonté, de d’économie, de douceur et de sentiments. Il a besoin de principes élevés.

La femme qui rabaisse son travail au foyer montre qu’elle ne comprend pas cela comme il se doit et, de ce fait, ne l’accomplira pas. De même, ceux qui la considèrent au chômage chez elle soit ne comprennent pas ce qu’est ce travail, soit le comprennent mais sont affectés par des maladies dans le cœur.

Est-il correct de dire que la femme qui se consacre à sa famille est au chômage et que la société perd ainsi la moitié de sa main d’oeuvre ? “

Une adoration et non une domination

” Il est indispensable que la femme comprenne ce grand rôle selon la croyance:

{ Dis: «En vérité, ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers. } [Al-An’âm: 162]

Il s’agit d’une adoration et non d’une domination, ni d’une routine. Au contraire, il s’agit d‘un acte spirituel pour celui qui a cerné les buts de la vie et le secret de l’existence de l’homme. Le Messager d’Allah a dit:

«Si la femme prie ses cinq prières, jeûne son mois, préserve sa chasteté et obéit à son époux, elle entre au Paradis par la porte qu’elle veut. » [rapporté par Ahmad]

….

L’accomplissement de l’adoration est le principal soutien de la femme pour s’acquitter de son rôle avec excellence dans son foyer. La femme pieuse est celle qui accomplit son rôle comme cela lui est demandé, tout comme cela est la base de l’éducation correcte qui se fait par la prise du modèle.

Parce que l’établissement par la femme de ses actes d’adoration avec humilité et tranquillité est ce qui a le plus grand impact sur ceux qui sont à la maison, comme les enfants et autres. Par exemple, si la femme fait ses ablutions avec excellence, puis se tient devant son Seigneur, avec humilité et soumission, elle inculquera cela à ses enfants qui la prendront comme modèle, et ceci s’ajoute à ses clarifications et guidées par la parole.

Cet aspect, même s’il est connu, il est indispensable que ses buts, objectifs et conséquences soient clarifiés et compris, tout en ne considérant pas cela comme une routine qui étouffe les bonnes qualités.”

Fin de l’extrait


Pour te procurer le livre, clique sur l’image ci-dessous

role de la femme dans l'éducation de la famille

Ma sœur, ne te fais pas leurrer par les fausses promesses de liberté et d’épanouissement. Il est vrai que le travail à la maison est loin d’être une chose facile, mais il ne tient qu’à toi de transformer tes tâches quotidiennes en actes d’adoration et d’y rechercher la bénédiction d’Allah, la seule véritable source de bonheur ici-bas et dans l’au-delà.

Qu’Allah te préserve et te facilite les œuvres qu’Il agrée