Chaque jour, nous sommes confrontés aux aléas de la vie, les petits “bobos”, comme les grands. Parfois nous pouvons trouver une solution dans la médecine prophétique, il apparait donc comme essentiel que la femme musulmane réserve une partie de son apprentissage islamique pour la médecine.

 

miel-douceur-sante

 

Nous avons vu dans l’article sur Aisha radi allahu anha, qu’elle avait de bonnes connaissances en médecine. Etant  donné que nous nous devons de suivre l’exemple des femmes du Prophête alayhi salat wa salam, il parait  interessant de se pencher de plus près sur le sujet de la médecine. La femme musulmane doit prendre soin de son foyer et de ses enfants, alors que dire de leur sécurité !On commence par avoir de bons ingrédients dans sa pharmacie ! Et oui, la médecine prophétique c’est un peu comme de la cuisine, ce sont des produits naturels et des petites recettes !

Voici les principaux ingrédients évoqués dans l’authentique de la médecine prophétique :

  • Ail (thum)
  • Aloès (sabir)
  • Beurre rance (Samn)
  • Blette (silq)
  • Carthame (wars)
  • Coing ( safarjal) 
  • Costus (qoust)
  • Cresson (hourf)
  • Grenade (janjabil)
  • Huile d’olive (zit zitoun)
  • Miel ( ‘asal) 
  • Graine de nigelle ( habba al-saouda)
  • Lait de vache (halib)
  • Oliban (louban)
  • Orge (sha’iyr)
  • Origan (marjanjoush)

 

Quelques ouvrages à se procurer

Enfin, la santé et la médecine, c’est aussi de la prévention ! Vous vous occupez de votre foyer mais aussi de l’éducation de vos enfants et des repas. Vous avez donc une grande influence sur la santé de votre famille, c’est à vous de faire des menus équilibrés et bénéfiques pour la santé, de leur donner une bonne hygiène de vie.Pensez également au Coran et à la confiance en Allah qui est le meilleur des remèdes. Pensez également à faire des séances de Hijama qui soigne beaucoup de douleurs chroniques notamment.Surveiller la santé de sa petite famille, c’est aussi savoir confier son rôle à des personnes qualifiées lorsque nous ne savons pas ou lorsque la maladie est grave. Il ne faut pas prendre des risques inconsidérés sous prétexte d’appliquer la sunna. En effet, nous ne savons pas toujours bien appliquer les remèdes prophétiques, et nous n’avons pas toujours les compétences pour diagnostiquer une maladie. C’est pourquoi il est préférable d’utiliser les remèdes de la sunna quand la médecine conventionnelle ne peut pas régler notre problème, en prévention ou bien pour des maladies bénignes dont nous sommes sûres du diagnostique (par exemple un mal de gorge quand nous avons un petit rhume).

 


oum.shaina

DÉCOUVREZ LA RÉDACTRICE

Sofia, amoureuse de la nature et créatrice du blog Oum Shaïna. Islam, beauté, enfant, nature, mode, santé et bien d’autres thèmes encore entièrement dédiés à la femme musulmane !