Un livre religieux ça ne se lit pas comme un roman ! Lorsque l’on fait la démarche de lire un livre qui traite d’un sujet religieux, c’est dans le but d’accroître ses connaissances. L’objectif est donc d’en retirer des informations qui nous permettront de mieux comprendre notre belle religion, et de mieux la pratiquer (avec l’aide d’Allah). 

Il convient de préciser que le meilleur moyen pour apprendre la science est de la rechercher directement auprès des savants. Mais nous sommes en France, pour la plupart non arabophones, et nous n’avons accès qu’à peu de cours en langue française. (Bien qu’il y en ait de plus en plus par la grâce d’Allah). A défaut de trouver des cours de qualité, nous avons quand même de nombreux livres traduits en français nous permettant de nous instruire sur certains sujets importants en Islam. 

Sauf que lorsque l’on se contente de lire comme on lirait n’importe quel autre livre, on se rend compte qu’il est difficile d’en tirer profit. Parfois on peut même avoir l’impression que l’on a rien retenu du tout ! 

Pour cette raison, les savants conseillent aux étudiants en science de prendre des notes. 

Une recommandation importante

La recommandation qui va suivre est tirée du livre de Cheikh Salih ibn Abdul-Azziz Al ach-Cheikh, Comment apprendre sa religion ? éditions Anas. (Au passage, cet ouvrage est une vraie pépite que tout musulman devrait avoir dans sa bibliothèque. )

Une des recommandations importantes qu’il convient à l’étudiant de mettre en pratique est de se procurer un cahier dans lequel il répertoriera les enseignements bénéfiques qu’il aura glanés durant sa quête du savoir.  Ces enseignements sont nombreux, et il ne sied pas à l’étudiant de les lire sans les mettre par écrit. Quand je parle d’enseignement bénéfique, il ne s’agit pas uniquement d’une définition jurisprudentielle, d’une règle dans la science du hadith, ou d’un principe fondamental.  Ce peut également être une sage parole, un passage de la biographie d’un savant, une subtilité, etc. 

L’étudiant doit diversifier les enseignements qu’il glane çà et là, qu’il s’agisse de la science de l’exégèse, des fondements de la jurisprudence, de la terminologie du hadith, de la biographie des savants, des déficiences impactant l’authenticité des hadiths, de la biographie du Prophète ().  D’autres enseignements se voient également dans les propos des hommes de lettres, propos qui l’aideront à retrouver la motivation nécessaire à l’étude des sciences islamiques. 

L’étudiant doit donc posséder un cahier dans lequel il consignera ces enseignements bénéfiques.  Plus tard, lorsqu’il désirera revoir ses notes, il se rendra compte que leur relecture lui ouvrira de nouvelles portes de la connaissance.  Au bout d’un certain temps, ces enseignements bénéfiques lui paraîtront d’une clarté limpide. ” – Fin de l’extrait 

Ecrire pour mieux apprendre

La solution pour enregistrer plus d’informations et tirer réellement profit de nos lectures religieuses est donc l’écriture. Prendre des notes va avoir plusieurs avantages que l’on va voir ensemble. 

Trier les informations

Prendre des notes permet de trier les informations importantes à retenir dans le livre. De cette façon, on peut par la suite expliquer facilement le thème général du livre, ainsi que les grands points à connaître. Les notes pourront être relues régulièrement pour bien ancrer les différentes informations. 

Accroître la concentration

Lorsque l’on prend des notes, on est tout de suite beaucoup plus attentif à ce qu’on lit. Comme on sait que l’on est en quête d’un point important qu’il serait judicieux de noter, on se met naturellement en état d’alerte pour ne pas passer à côté de LA phrase clé, ou du paragraphe à ne pas manquer. 

Améliorer la mémorisation 

Le fait d’écrire va permettre de mieux ancrer l’information puisque celle-ci sera parcourue plusieurs fois entre la lecture, la rédaction et la relecture. Il y a donc plus de chances de retenir l’information à long terme et de la transformer en une véritable connaissance. 

Prendre des notes efficacement

Je t’invite à utiliser une “structure type” pour prendre des notes sur les livres que tu vas étudier. De cette manière tes notes seront claires et propres, et tu pourras plus facilement t’y retrouver. 

Par exemple : 

  1. Biographie de l’auteur
  2. Bref résumé du livre
  3. Les points importants à retenir
  4. Les extraits qui t’ont marqué

Concernant les points à retenir, pense à bien y noter les preuves tirées du Coran et de la Sounnah. 

Je te propose un modèle de fiche de lecture prêt à l’emploi à télécharger gratuitement en t’inscrivant ci-dessous.  Tu n’auras plus qu’à les imprimer autant de fois que nécessaire et à les classer. 

Classer et organiser ses notes

Concernant le classement, il va falloir mettre en place une petite organisation. ^^

Si tu écris sur des feuilles volantes, sans les ranger ni les classer par la suite, tu risques de les égarer ou de les entasser dans un coin, et donc de ne plus jamais revenir dessus. 

Je te conseille de te constituer un classeur divisé en plusieurs parties correspondant aux différentes matières que tu vas étudier dans les livres.  Par exemple : Aquida, Sira, Fiqh, Tafsir , etc. Ensuite tu auras juste à ranger tes fiches de lecture au bon endroit. Et à les parcourir régulièrement pour en tirer un maximum de bénéfices. 

Je termine cet article par un dernier extrait du livre cité plus haut dans lequel le Cheikh nous dit : 

“ Quoi qu’il en soit, ce cahier représentera plus tard un moment de sa vie, qu’il pourra contempler au fil des pages, surtout dans les moments où sa motivation pour les études fléchit, et qu’il a besoin de se changer les idées.  Il y trouvera alors des enseignements précieux qui apaiseront son âme, et plus particulièrement parce que c’est lui qui les a consignés. “

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’a donné l’envie de prendre des notes pour tes prochaines lectures. 

Et si tu as déjà instaurer cette bonne habitude, n’hésite pas à nous laisser un petit commentaire pour partager avec nous tes astuces pour des notes efficaces. ^^