concours

Participation n°45

L’islam : une source inépuisable de bienfaits

Maman, Papa,

Les mots sont surement plus faciles à écrire qu’une conversation en face à face. La pudeur nous retient de dire le fond de notre pensée de peur de blesser l’autre. Et pourtant, un jour nous devrons quitter ce monde, ce serait préférable de s’avouer les sentiments que nous avons.

L’islam, cette religion que j’ai découvert il y a maintenant quelques années, je n’aurai pas soupçonné un jour tous les bienfaits qu’elle aurait pu m’apporter avec la Grace de Dieu.

D’ailleurs vous étiez à mes côtés ce 5 septembre 2010 quand j’ai récité la profession de foi. Je suis contente de ne pas avoir eu à faire ca dans votre dos.

J’étais seule dans le coin à être musulmane, difficile pour moi de pratiquer ou d’accroitre ma connaissance puisque je n’avais personne qui partageait les mêmes convictions que moi. Et puis un jour j’ai rencontré une musulmane, qui m’a permis de renouer avec la pratique de l’islam et d’apprendre ma religion. J’étais ravie mais je ne vous en ai pas parlé. Je regrette d’avoir été pudique avec vous et de ne pas vous avoir dit que je fréquentais la mosquée et que je pratiquais ma religion.

Quand vous l’avez appris vous avez eu peur que je sois entrainée par des esprits malsains et que je veuille partir en Syrie. Rassurez vous les belles valeurs que défendent l’islam sont loin de tous les actes barbares et violents que l’on peut voir dans les médias.

Le Coran est un véritable guide dans notre vie qui nous incite à avoir le meilleur comportement avec les autres même ceux qui nous veulent du mal, à répondre au mal par le bien, à faire preuve d’indulgence envers les autres et à pardonner.

Dès qu’un changement apparait chez quelqu’un on se demande souvent pourquoi il n’est plus comme avant ? Sachez que je ne renie pas l’éducation que vous m’avez donnée car je retrouve bon nombre de valeurs dans ma religion. Avec l’islam, j’ai découvert un sens à ma vie, des objectifs quotidiens qui me permettent d’améliorer mon comportement et de gommer mes défauts voilà tout. C’est devenu ma raison d’être. Dès que je pose un pied à terre au réveil, j’ai des ambitions que je n’avais pas avant, j’ai envie de m’améliorer chaque jour et de m’apaiser en contrôlant mon humeur de la journée par exemple ou mon comportement avec les autres. Dieu m’a rendu plus sensible aux autres, la détresse et la souffrance des gens me touchent et je ressens l’envie et le besoin de les aider.

Il est vrai que certaines de mes pratiques vous gênent et surtout vous inquiètent comme le mois de ramadan ou le port du voile

Commençons par le mois de ramadan, je sais qu’il est difficile pour vous de s’avoir qu’en pleine été (pour les ramadans précédents) je m’abstiens de nourriture et de boissons mais je le fais avec conviction, ca a un effet sur le corps et sur l’esprit. On essaie de mettre de côté nos défauts et nos pulsions pour nous rapprocher de Dieu.

Maintenant, parlons du voile, peut-être que pour vous je fais « assez d’efforts » pour la religion et je n’ai pas besoin du voile pour être quelqu’un de bien et cacher ma beauté. Le voile permet à la femme d’être pudique et respecté car c’est un bijou dans l’islam, elle ne doit pas être salit par les mauvaises intentions d’autres hommes. Je me sens apaiser quand je le porte car les gens doivent s’intéresser à ma personnalité et non a mon physique.

Je sais que je peux compter sur vous pour avancer dans ma vie et malgré les choix que je fais, qui aux premiers abords vous paraissent difficile, vous finissez par les accepter avec la plus grande douceur.

Ne m’en voulez pas pour ce tournant dans ma vie, après tout je sais que les valeurs que j’ai acquises correspondent au souhait que vous avez au sujet de vos enfants c’est à dire avoir des enfants courageux, polis, honnête et j’en passe. C’est seulement une question d’incompréhension sur la forme car sur le fond nous sommes d’accord.

Nous formons une famille et je ne serais pas là sans vous, je sais que vous m’aimez et je vous aime aussi profondément.

Je suis toujours votre fille et je resterais avec vous jusqu’à la fin de notre vie.

Votre deuxième enfant, votre unique fille qui vous doit toute sa reconnaissance pour ce qu’elle est devenue.

Chayma

N’hésitez pas à laisser vos commentaires pour encourager les participantes ))

 

Ces articles devraient te plaire aussi

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *