Aujourd’hui c’est un billet un peu différent de ce que vous avez l’habitude de lire sur Avenue des Soeurs. Un billet pour encourager les associations et commerces musulmans, parce que consommer “muslim” c’est une manière de participer au renforcement et au développement de la oumma avec l’aide d’Allah.

 

Chaque vendredi je scrute les réseaux sociaux à la recherche de la boutique à mettre en exergue. Et puis l’inspiration me vient et ce n’est plus une ni deux ni trois boutiques qui attirent mon attention, mais plusieurs. Et là, de fil en aiguille, un texte imaginaire prend vie. ))

 

“Aujourd’hui c’est vendredi. J’ai du pain sur la planche. J’ai de la rédaction qui m’attend. Entre deux articles, j’entends mon enfant, me dire Apprends-moi Ummi à faire ci ou ça.
Je me souviens de suite que nous sommes la Best Community, alors je délaisse mon pc pour ma bambina. Je me mets à son niveau et lui explique ce qu’elle veut, et retourne à mes occupations.

 

Mon Quran et moi telle est ma priorité, chaque jour certes, mais le vendredi de surcroît.

 

C’est l’heure de la sieste pour poupina, j’en profite pour feuilleter Imane Magazine, entre astuces beauté et conseils en tous genres, mon esprit s’évade dans cet univers 100% girly.

 

Accro au shopping, j’effeuille les boutiques de prêt-à-porter en ligne : Neyssa-shop, Sianat, Al Iltizâm, Noor-A, Autour du hijab me tiennent en haleine.

 

D’ailleurs il me faudrait songer au plus vite à choisir ma abaya. Je dois la trouver de ce pas. La walima de mon amie approche, sans doute mon bonheur se trouve chez Dabaïa Collection.

 

Le téléphone sonne, ma sœur fiLlah au bout du fil, on parle de choses et d’autres. Baytouna semble attirer notre attention, le sort des femmes musulmanes est notre préoccupation. L’associatif musulman étant en constante évolution, on a besoin de plus de Partage Fillah pour mener à bien toutes ces nobles actions.

 

Je l’invite à passer à la maison pour en discuter posément autour d’une tisane de chez Imtenan France.

 

Le temps qu’elle arrive, je passe commande chez Véget ou Rien, ses cheesecakes me font de l’œil depuis bien trop longtemps. J’allume du bon bakoor de chez El Nabil, et me parfume de mon inséparable Bois d’Ispahan de chez Dar Al Musc. J’ai repassé le qamis de monsieur de chez Custom Qamis. Je peux enfin accueillir mon hôte en toute sérénité.

 

La voilà qui arrive les bras chargés de cadeaux, des jouets éducatifs pour mon enfant venant de chez Ummaty Shop. Ma fille est ravie, elle jouera le temps de notre discussion !

 

Au bout de quelques minutes d’échange mon amie remarque ma nouvelle lecture, un conte africain de chez Mes id-mots. Elle repartira avec, pas question de lui raconter l’intrigue^^. Talamize lui a donné envie de prendre des cours d’arabe pour accompagner ses enfants, mais entre son projet de boutique en ligne et la maison, elle n’a pas trop de temps.  Je lui conseille Akhawate Business pour entreprendre en toute sérénité, elle note les bonnes adresses, elle est motivée, elle est futée )). Je n’oublie pas de lui glisser le nom de DMC pour communiquer sur son projet.

 

J’ai oublié mon rendez-vous avec Imane Coaching. J’enfile mon jilbab et prends mon sac de sport. La séance promet d’être corsée.

 

Qu’importe ! Après l’effort, le réconfort. J’ai réservé ma place chez Esthétik Sunna pour un soin beauté, un brushing et tout le toutim  ^^. 
J’embarque mon amie avec moi. . Sur le chemin je remarque son grain de peau asséché, je lui conseille l’huile d’Argan de chez Tanargan et l’hydrolat de rose bio de chez Nourbeauté. On continue notre chemin tout en débitant blabla et conseils beauté. J’en profite aussi pour appeler Sabrina, ma ZawajBox est prête pour ma walima de demain.

 

Ma sœur sort de son sac des douceurs de chez Candine, on les dévore sans remords avant d’arriver à mon cours )). Sur place nous rencontrons Nutrimiam, elle ne peut s’empêcher de nous glisser deux ou trois conseils nutrition lorsqu’elle nous voit la bouche pleine de guimauves ^^.

 

Le cours terminé direction le salon pour femmes. Arrivées sur place, je m’installe confortablement, mon amie sort son Islamic Planner, et ensemble, depuis mon siège, nous checkons notre programme de la semaine. Une sœur se joint à notre conversation et nous demande si nous sommes inscrites au Lahona club. Lahona, kesako lui retorque-je ? Nous voilà parties pour des heures de discussions autour d’un café bio de chez Bionoor,où elle m’explique tout en détails.

 

Sur son smartphone, la sœur en a des bons plans !

 

Elle nous présente May Boheme, quelle fascination !  Ses bracelets, ses colliers, tout un poème ses créations…. Je lui fais remarquer son joli jilbab, elle me dit fièrement qu’elle l’a elle-même cousue. Que son chef-d’œuvre est le fruit de plusieurs tutos, de plusieurs heures d’entrainement  avec Couture Entre Sœurs.

 

On se quitte en s’échangeant nos nums, et quelques dattes Medjloul de chez Soliv’r …”

 

Finalement le vendredi solidaire c’est ça, des boutiques, des associations, des talents issus de la oumma. Et ceci, n’est qu’une toute petite partie de tous les trésors que nous pouvons y trouver.  Et si nous pensions à consommer solidaire, vendredi, ou … tous les jours même ?
zawji