Aujourd’hui chez Avenue des Sœurs on vous parle des bienfaits des câlins. Oui, vous savez ces marques d’amour, de tendresse, dont on peut difficilement se passer. Cette addiction aux gros “gâtés” s’expliquerait scientifiquement ^^. D’ailleurs, qui n’aime pas les câlins ? On n’y est pas accro par hasard ! Ouvrez grands les oreilles (et les bras)), on vous dit tout.

Les bienfaits des câlins sur notre santé

C’est sans doute la plus grande marque d’affection qu’il existe au monde. Un câlin pour dire qu’on aime, qu’on est heureux, reconnaissant. Un câlin pour consoler, pour rassurer, ou tout simplement pour le plaisir. Voici toutes les bonnes raisons de se câliner :

  • Les câlins renforcent l’estime de soi, chez l’enfant de surcroît. Ils lui permettent de grandir dans un climat de bienveillance, de confiance.
  • Les câlins libèrent l’ocytocine, une hormone qui nous comble de joie,
  • Les câlins sont un excellent moyen de combattre l’anxiété et le stress,
  • Ils sont d’un réconfort sans pareil pour surmonter la rudesse de la vie, les tracas du quotidien,
  • Les câlins renforcent le système immunitaire,
  • Ils font de nous des êtres plus patients, plus pacifistes,
  • Ils sont une véritable preuve d’amour, de compassion, de soutien,
  • Les câlins parlent plus que les mots ; ils sont un moyen de communication à eux-seuls,
  • Ils libèrent une autre hormone ; la dopamine, laquelle est source de motivation et de bonheur.

Alors ……

On se câline ?

Il n’y a pas d’excuses ou de raisons précises pour faire des câlins. Parents, enfants, frères, sœurs, neveux et nièces ou encore entre amies, ces marques d’affection renforcent les liens entre les individus. C’est indéniable. Ainsi, prendre quelqu’un dans ses bras a des vertus incroyables, si bien que ce geste est une thérapie à lui seul. En effet, plusieurs études scientifiques viennent affirmer que le câlin permet de soulager bien des maux : insomnie, pression artérielle, manque de confiance en soi, stress, dépression, anxiété, nerfs à vif. Le câlin adoucit l’âme, la maîtrise, la calme et la rassure. Il permet également d’estomper ce sentiment de solitude que l’on porte tous en nous, à vaincre nos craintes, nos peurs, à aller de l’avant, et à gagner en confiance.

Comment se câliner ?

Il n’ y a aucune leçon à donner en matière de câlin. Cependant il semblerait que pour qu’un câlin soit bénéfique, il doit durer minimum 20 secondes. Et pour optimiser encore plus ce dernier, il est conseillé de pratiquer 5 à 10 minutes de câlin par jour. En effet, selon des études américaines, se faire des câlins pendant cette durée permettrait de renforcer nos anticorps, et ainsi lutter contre les maladies et virus de saison. Pas mal non ? Rien de tel donc qu’un gros câlin de bon matin pour bien démarrer sa journée, recharger ses batteries, et appréhender ce nouveau jour avec douceur et quiétude. L’enfant câliné de bon matin avant d’aller à l’école, à son retour, ou à n’importe quel moment d’ailleurs, est rassuré. Tout comme la femme et l’homme qui se câlinent en se séparant et en se retrouvant, renforcent leurs liens d’amour, de confiance, d’affection.

La tendresse en Islam

Les câlins, les papouilles, les marques de tendresse sont indispensables pour une vie de famille, de couple, épanouie. Un époux et une épouse qui font montre de gestes tendres l’un envers l’autre, consolident leur relation, la rendent belle et agréable. De même qu’un enfant qui grandit dans un foyer aimant, bienveillant, heureux, où il est couvert de tendresse, de câlins, sera équilibré.

§ Dans un hadith authentique rapporté par El-Barâ’ Ibn `Âzib رضي الله عنه où il dit : j’ai vu le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم portant sur son épaule El-Hassane Ibn `Ali, et disant : « Seigneur, je l’aime, aime-le aussi ».

En-Nawawi commenta ce hadith en disant : « Ce hadith prouve qu’il convient d’être doux, clément et bienveillant envers les enfants ».

Aussi, l’enfant a besoin de quelque chose de concret de la part de ses parents pour qu’il puisse sentir l’amour, la tendresse et la compassion qu’ils lui vouent. Ces sentiments peuvent se concrétiser en l’embrassant, en le portant, en le cajolant et en lui caressant la tête et le visage ou le prendre dans leurs bras. Abou Hourayra رضي الله عنه a dit : El-Aqra` Ibn Hâbis, ayant vu l’Envoyé d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّم embrasser El-Hassane Ibn `Ali, dit : « J’ai dix enfants et jamais je n’ai embrassé un d’entre eux ! ». Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم le regarda, puis lui dit :« On ne fera pas miséricorde à celui qui ne fait pas miséricorde ». Il est aussi rapporté dans un hadith authentique qu’un bédouin vint au Prophète d’Allah صلَّى الله عليه وسلَّمet lui dit : « Vous embrassez les enfants ! Nous ne le faisons pas ». Le Prophèteصلَّى الله عليه وسلَّم dit : « Il ne m’appartient pas de mettre la miséricorde dans ton cœur après qu’Allah te l’ait ôtée». Ce qui confirme ce sens, c’est ce qu’El-Boukhâri a rapporté d’après Oussâma Ibn Zayd رضي الله عنهما qui dit : « Le Messager d’Allahصلَّى الله عليه وسلَّم avait l’habitude de me prendre, me mettre sur l’une de ses cuisses et El-Hassane sur l’autre, puis nous embrassait et disait : « Ô Allah ! Soit Miséricordieux envers eux, car je suis miséricordieux envers eux » ». §

 

 

Après ce billet, vous ne vous câlinerez plus par hasard^^. Et de marques de tendresse vous ne serez plus jamais avares, car se câliner c’est faire le plein de joie, de bonheur, de tendresse, et de confiance en soi ! A l’heure où les relations 2.0 nous coupent des petites bonnes choses de la vie, de ces petits bonheurs qui apportent beaucoup , prenez le temps de leur dire combien vous les aimez et câlinez-les. Quand on voit tous les bienfaits du câlin cités plus haut, câlinez-vous les amies, câlinez-vous on vous dit !))

 

§ : Source : http://ferkous.com/home/?q=fr/art-mois-fr-17.