relation-saine-ado

Une relation saine avec mon ado

Aujourd’hui, nous abordons le sujet de l’adolescence, un sujet brûlant qui nous parle à toutes, parce que nous sommes mères, mais surtout parce que nous sommes passées par cette période charnière de notre vie. La plupart de nos lectrices sont maman de petits bambins, d’enfants un peu plus grands. D’autres sont en passe de le devenir, d’autres sont célibataires, tata ou grande soeur. Qu’importe. Et si on s’interrogeait sur ce fameux moment où notre enfant traversera ce cap aussi important que tumultueux ? Etre ado ou comment faciliter ce passage si complexe à notre enfant.

Le dialogue source de vie saine

Vous vous demandez sûrement ce qu’un tel article fait dans notre rubrique consacrée à une vie saine. Et pourtant sachez qu’il a toute sa place ici. Une vie saine c’est une vie où tout est transparent, tout est limpide. Ou du moins, où on essaie de l’être le plus possible. Et le dialogue fait partie de ces canaux qui nous aident à être serein, à vivre paisiblement. Le mental est inhérent à une vie saine.

De l’enfant à l’adulte : un passage subtil

Pour obtenir du pain, il faut bien travailler et longtemps la pâte, ensuite la laisser se reposer et ensuite la façonner pour enfin la faire cuire. Pour récolter les fruits de la graine que l’on a semée, il faut également préparer la terre, choisir la graine, l’arroser et s’armer de patience. Pour que le cumin libère ses arômes ,il faut également le moudre délicatement et énergétiquement et patiemment. Faisons un petit lien avec le passage de l’enfant à l’adulte.

Une double transformation

Pour devenir un homme ou une femme, l’enfant aura à subir une double transformation: physique et psychique. Il devra faire face au dehors et au dedans, et aux regards parfois malveillants de ses pairs, qui sont des regards scrutateurs voire accusateurs, en tout cas toujours critiques. A ne pas oublier qu’en enlevant un costume, on s’expose et on est à nu avant d’en vêtir un autre. Les ébullitions internes sont envahissantes, oppressantes, gênantes et inconnues.

L’enfant perd le contrôle de son corps, il sent , ressent, pressent des changements qu’il peut voir, mais ce qui se passe à l’intérieur de lui, c’est une guerre qui se passe, entre le renoncement à un état, avec le refus de grandir et devenir autre. Avec la nouvelle image qui comporte tous les affres et les écueils de l’adolescence, l’acceptation de soi, de sa nouvelle image, et de celle renvoyée par le miroir des copains n’est pas aisée.

L’adolescence : entre cadres et libertés

Est encore moins aisée la place dans sa famille. En effet, un autre conflit est à envisager, celui de la confrontation avec ses parents d’abord, ensuite avec l’adulte en général. Pour devenir adulte, des étapes sont sinon nécessaires, utiles, voire obligatoires. Des rites sont à passer, des preuves à faire et une place à gagner et ce n’est pas une mince affaire pour nos petits boutonneux et petites hystériques et cela n’est que momentané, si tant est que les adultes que nous sommes soyons suffisamment distants pour ne pas les étouffer et respecter leur antre, leur jardin secret et sans pour autant les lâcher au moment le plus délicat voire difficile de leur existence.

Des choix difficiles seront à faire, en les accompagnant sans les faire à leur place, cela les aidera à gagner en confiance et en sûreté. Se sentir en sécurité lorsque l’on revêt des costumes de « grand » demande un regard bienveillant, sans jugement , des mots choisis avec finesse et intelligence. Ne doutez jamais de la perception fine de l’adolescent ;  il est empreint de justesse lorsqu’il porte lui même son regard sur l’adulte, ses agissements et surtout ses engagements.

Soyez pour votre ado un modèle

Montrez vous adultes et responsables, il pourra ainsi s’appuyer sur vos comportements dans un premier temps, et il aura suffisamment de force et de confiance en vous et votre parole pour pouvoir avancer seul sur le chemin de la vie. Donner lui l’occasion de s’exprimer, d’avoir un avis son avis sans le ridiculiser, sans l’humilier.

Répétez lui que vous êtes fier(e) de lui, de ses comportements. Il vous demandera des comptes et même des explications sur ce sentiment et sur d’autres ( eh oui il a déjà entrepris son voyage vers la planète Adulte !). Tout sera bon pour vous titiller, pour vérifier votre fiabilité, votre solidité et surtout s’il peut s’identifier à vous sans trop de risque, et de voir si vous le sécuriser et l’inciter à devenir lui.

N’ayez pas peur, les petites frictions et conflits qu’il recherche à travers toutes les expressions possibles (tenues vestimentaires, …) viennent l’aider à se trouver, à créer son identité, sa construction passe également par là !

Savoir dire non dans le respect de l’autre

Un adulte qui pose un non et qui le respecte même si c’est difficile sera perçu comme un adulte solide et présent. Poser un cadre sécurisant et ferme permet au jeune de se confronter à l’adulte et aux règles de façon saine et constructive.

En plus du cercle familial , d’autres endroits seront le théâtre où il devra exister, coexister et se battre pour faire valoir son identité, son charisme, son image .

Il y a autant d’adolescents que de moyens pour y parvenir. Il y a un prix à payer c’est le lot de toute transformation, d’un passage à un autre, d’une étape à une autre, d’un état à un autre.

Des moyens d’expressions sont là pour lui faciliter tout cela, en tout cas pour les rendre plus vivables, et il pourra les investir plus ou moins intensément (sports, activités artistiques, écritures…) .

La communication au cœur de la relation

L’important c’est de fluidifier la communication sans jamais l’interrompre. Si les différends sont lourds à gérer , ne pas hésiter à introduire du tiers (d’abord dans son entourage familial et amical et si cela ne suffit pas, il existe des lieux d’échanges ( psychologues, groupe de paroles musulmans …) . Ne jamais interrompre la communication et les liens. Voilà, accueillez votre enfant qui n’en est plus un, mais pas encore tout à fait un adulte.

Quelques retours dans le passé vous aideront, n’hésitez pas à inviter l’adolescent que vous étiez, dans votre prise en charge de vos enfants. Vous verrez que des sourires et une complicité pourront ressurgir !!! L’adolescent est un mélange subtil de sentiments, d’émotions, de comportements et d’agissements, et également de finesse, de critiques justes et justifiées sur l’adulte, l’aider à se construire sans se détruire et détruire, c’est le challenge pour nous parents, lui son rôle est de venir nous tester et tester les limites …. Et vous, comment se passe l’adolescence pour vos enfants ?

A propos de l'auteur
Rédac Soeur
Amoureuse des mots, de la poésie, des vers, de la prose et plus récemment du parfum, la rédaction est ma seconde peau, je rédige de bon matin^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *