régime paléo

Le régime paléo, késako ?

Bon, ne vous fiez pas au titre. On ne va pas parler silex et peaux de bête sur Avenue des Sœurs ^^ ! Le régime paléo séduit de plus en plus, d’ailleurs il suffit de jeter un œil sur la toile pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène. A l’heure où les régimes ont plus que jamais la cote, où l’on se perd dans tous ces noms, on vous présente à notre échelle le régime paléo.

Qu’est-ce que le régime paléo ?

Vous avez sûrement dû, vous aussi, entendre parler du régime paléo. Paléo est le diminutif de paléolithique. Ce nom étrange vous évoque soudainement la préhistoire, le silex, la chasse… En réalité, ce régime s’inspire de la façon dont mangeaient les hommes il y a des millions  d’années de cela, à priori à l’ère paléolithique.  D’où le nom du régime d’ailleurs

On entend parler pour la première fois du régime paléolithique par le Docteur Eaton. Cet anthropologue et radiologue avançait  dans un article publié dans le journal New England Journal of Médicine, l’hypothèse selon laquelle l’alimentation qui nous convient le mieux est celle qui était adoptée par les hommes de l’âge de pierre. Vérité ou pas ? C’est une autre histoire…

Les  grandes lignes du régime paléo

Il n’est pas chose aisée de définir le régime paléo, nous allons essayer d’en définir les grandes lignes. Si l’on devait le résumé en quelques mots, on dirait que le régime paléo exclu de manière radicale deux groupes d’aliments que sont les produits laitiers et les céréales (pain y compris). Voici un petit résumé :

  • Le régime paléolithique est un régime carnivore en ce sens que la quantité de protéines et de graisses animales est importante. Le régime paléo est une diète pondérée en glucides (22 à 40 % de glucides), avec 28 à 47 % de lipides et 19 à 35 % de protéines. Ainsi, il conviendra de privilégier des aliments de haute qualité issus de l’agriculture biologique.
  • On s’autorise les œufs, poissons, fruits de mer, viandes maigres, et on privilégie les légumes pauvres en amidon tels que les haricots verts, les courgettes, le chou-fleur ou encore le brocoli.
  • On consomme avec modération les huiles d’olive, de coco, tout comme on consomme avec parcimonie le café, le thé, les graines, les noix…
  • On évite au maximum les légumineuses, les produits laitiers et céréaliers, les produits transformés et en conserve, le sucre et les sodas.
  • Le régime paléo ne saurait se résumer en une hygiène alimentaire. La pratique physique est inhérente à ce mode de vie. De ce fait, il est conseillé d’avoir une activité lente, mais régulière et fréquente. Le vélo, la marche, les sports à intensité modérée  vous aident à renforcer vos os et vos articulations.
  • “Cours Forest, cours ^^”. Eh oui, taper un sprint de temps en temps, idéalement une fois par semaine à raison de dix minutes, vous aidera à vous “décrasser”.
  • On travaille ses biscotos, et pour cela rien de tel que de soulever des objets lourds. La musculation est sans doute le meilleur moyen d’augmenter votre masse musculaire tout en maintenant un bon métabolisme. Le but est d’avoir une activité intense, pendant un court moment, un peu comme les hommes d’antan avaient lorsqu’ils avaient à porter du bois, ou toutes autres charges lourdes.
  • On essaie de dormir suffisamment. Il faut savoir que le manque de sommeil influe directement sur notre moral. Pour être en bonne santé il est essentiel d’avoir un sommeil de qualité, réparateur, et suffisant. Dans le cas contraire, le stresse provoqué par le manque de sommeil va entraîner la production de l’hormone cortisol, laquelle va inhiber le processus de perte de poids.
  • Entretenez votre âme d’enfant et jouez ^^ .Oui, oui, vous avez bien lu prenez le temps d’avoir des activités qui vous relaxent, qui vous détendent, qui vous amusent. Avoir de telles activités récréatives est idéal pour maintenir une bonne santé.
  • On se dore la pilule, ou presque. Bon soyons réaliste, il est difficile de s’exposer au soleil toute l’année. On le concède. Néanmoins, sachez qu’il est important que vous le fassiez ne serait qu’un quart d’heure par jour, pour éviter d’être en carence de vitamine D. Nous sommes dans l’incapacité de la synthétiser, raison pour laquelle nous devons nous exposer aux rayons solaires. D’ailleurs, beaucoup souffrent d’un manque  vitamine D, n’hésitez  à demander un bilan sanguin à votre médecin, lequel vous prescrira un supplément si vous êtes en carence. La vitamine D est une vitamine à ne pas négliger tant elle est indispensable au bon fonctionnement de nos cellules et elle permet la fixation du calcium.
  • On s’active les méninges. Il est important de stimuler son cerveau, ses neurones, en apprenant sans cesse, en se cultivant, lisant, expérimentant. En effet, l’utilisation  du cerveau, sa stimulation, sa sollicitation,  sont d’excellents moyens  pour prévenir des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson

 

Pour celles qui souhaitent se lancer dans l’aventure Paleo, sachez que vous pouvez vous procurer l’excellent livre de recettes de notre sœur Sylvie Eberena en cliquant sur l’image ci-dessous. Vous verrez qu’avec de la créativité, on peut préparer de délicieuses recettes 100% healthy ^^

 

JE LE VEUX !

 

Le régime paléo, un régime controversé ?

Peu importe les régimes, les théories, il y a toujours des partisans, des fervents défenseurs d’un côté, et les sceptiques, de l’autre… Certains critiquent le fait que ce régime ne corresponde pas à l’époque dans laquelle nous vivons, que nous devons nous adapter et que nous pouvons nous adapter à cette ère du supra-industriel par excellence. L’homme s’est toujours adapté à l’environnement qui l’entoure, pourquoi pas aujourd’hui ? D’autres avancent l’idée selon laquelle la plupart des maux que l’on connaît aujourd’hui, obésité, allergies, intolérance au gluten etc…, peuvent être éradiqués en retournant à la nourriture de nos ancêtres. Une alimentation axée sur nos ressources primitives, sans transformation, ni additifs nocifs.

Quel que soit le régime adopté par chacun, le mieux est d’en discuter avec un nutritionniste, un spécialiste qui saura vous aiguiller selon vos besoins. Sinon parmi nos lectrices, y-a-t-il des sœurs adeptes du régime paléo (ou tout autre régime d’ailleurs ^^) ? A vos claviers les filles ! ))

A propos de l'auteur
Rédac Soeur
Amoureuse des mots, de la poésie, des vers, de la prose et plus récemment du parfum, la rédaction est ma seconde peau, je rédige de bon matin^^.

7 Commentaires

  1. Le régime Paléo va vous permettre d’inverser la tendance et de perdre du poids naturellement pour atteindre votre poids optimal sans que vous ne vous vous sentiez affamé ni que vous fassiez trop d’efforts. Une étude scientifique montre que suivre le régime Paléo plus de quatre semaines suffit à soulager votre foie de sa charge en graisses, tout en vous faisant maigrir et en améliorant considérablement votre état de santé général. Pour avoir plus d’informations concernant ce mode de régime et aussi le paléofitness, cette page est consacrée à ce sujet:http://paleofitness.confort-domicile.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *