medine-hajj

Une Omra pour sauver ma foi (partie 4 : Médine, la ville illuminée)

A Médine

Et nous arrivons donc de nuit a Medinatoul monawara (la ville illuminée). Comme le disent les écrits prophétiques, c’est une ville calme et très propre contrairement a Mekka qui est extrêmement polluée. Il s’en dégage une sérénité très particulière soubhanallah .. Nous arrivons à notre hôtel qui se trouve juste a 200 mètres de la grande mosquée. Cette fois ci c’est un hôtel 5 étoiles très luxueux, de grandes chambres très spacieuses, mais le hic, c’est qu’on n’a pas de cuisine dans les chambres. Un peu dégoutée mais l’avenir nous montrera qu’elle n’aurait de toute façon servi a rien. On a pas de stah (terrasse sur le toit) non plus comme dans notre hôtel à Mekka. Donc pour les vêtements fallait trouver un système D pour les  faire sécher. On se débrouille avec les garçons de chambre qui nous filent plein de cintres et dés que l’une de nous lave ses vêtements, elle les mets par la fenêtre même pas 1h et hop ils sont secs (là bas il fait entre 50 et 60 degrés ca va très vite). Je vous dis ça car on n’y pense pas mais lorsque l’on reste 1 mois dans un endroit, les vêtements faut quand même trouver comment faire pour les laver et les sécher, surtout quand le service de chambre vous donne la facture pour chaque vêtement lavé par eux. La culotte a 15 ryals (3€) euuuuuuh à ce prix là je préfère aller en acheter une autre loool ! Je vous laisse imaginer les jalabib et les autres vêtements plus grands…notre stah (terrasse) de Mekka nous manque…

medine-hajj

 

On défait donc nos valises chacune de notre coté on prend une douche et hop on s’effondre d’épuisement en pensant au lendemain ..

Le lendemain après avoir pris ma douche, on se rejoint avec mon mari et on va salli dans la mosquée du prophète. Lui y a déjà été au fajr moi j’etais trop fatiguée. Ya Allah la magnificence de ce monument….c’est plein de simplicité et de calme sobhanallah..une sensation étrange. Pas la même qu’à Mekka..comme je n’arrêterai pas de vous le répéter, il faut y être pour le comprendre..on y restera la journée.. Le soir pour le maghreb mon mari et moi avions l’intention d’aller acheter  2 ou  3 bricoles à grignoter pour le ftor en attendant de finir tarawih pour pouvoir bien dîner après. Quel ne fut pas notre étonnement…   en fait là-bas, dés que les grands parasols en forme de papillons se referment sans un bruit, différentes communautés (soudanais, pakistanais,etc) font de graaaaaanddes lignes avec au milieu un long sac plastique en guise de chemin de table et de chaque coté, il prépare a chaque pèlerin ,son ftor…

Et c’est pas un petit ftor hein, mais quelque chose de réellement consistant.. quand je vous dis nourriture c’est : riz, sauce indo pakistanaise en tout genre , du poulet, du lban, des bouteilles de jus, des gateaux, des dates. Wallahi je n’ai jamais vu du kheir comme j’en ai vu là-bas. Les gens se battent pour que tu ailles manger avec eux et ainsi emporter la récompense d’avoir nourrit un jeûneur. Rien que d’y penser j’en ai les larmes aux yeux…Avec mon mari on a été 2 fois au restaurant là-bas, et on a été vraiment déçus de ce que l’on nous a servi on s’est dit : euuuhhh je crois que c’est mieux le ftor a la mosquée lol. C’est souvent fait maison, quoi de meilleur ? Les médinois sont vraiment mashallah sobhanallah…

Nos journées passent à aller à la mosquée comme a Mekka a lire le coran, étudier les livres apportés avec nous. Pour les hommes il y a les cortèges funèbres. Je vous explique : là-bas des salates janaza, y en a à toutes les salates. Donc pour les hommes qui veulent plein de récompense, dés que la salat est terminé hop on essaye de porter le cercueil avec les gens ou on suis le cortège jusqu’au cimetière baqi3…de fil en aiguille mon mari en parlant avec les frères a trouver un endroit pour apprendre à laver les morts… il y avait aussi pour les sœurs, mais j’avais trop peur….il l’a fait plusieurs fois. C’est un très bon rappel de la vie de l’au-delà sobhanallah…

 

Visite de la tombe du Prophète (sallahou alayhi wa salam)

Le lendemain avec les mamans de ma chambre on décide d’aller visiter la tombe du Prophète et d’essayer de faire deux rak3ates si Allah nous le permet. Il faut savoir qu’il y a des horaires aménagés pour les femmes. On y va le plus tôt possible et on est tout devant. Chose qui ne servira a rien du tout car lorsqu’arrive le moment d’ouvrir les portes aux femmes, chacune des communauté (arabes, turques, indiennes, africaines etc) sont appelées pour rejoindre des groupes. Là il y a une sœur pour chacune des différentes origines pour expliquer dans la langue en question les différents rituels que nous devrons observer etc et suuuuuuuuuuurtout surtout !!! de sbar et d’avoir un bon comportement. Je vous la fais courte : à peine les portes ouvertes, tous les conseils de la sœur on été oubliés…les femmes de toutes origines confondues se sont ruées vers la tombe du Prophète comme des furies….j’étais choquée..mais je n’allais pas tarder a être traumatisé lol ! On arrive devant les trois portes (tombe du prophète(bsdl) celle de Abu Bakr et Omar(das).  Tellement les femmes sont des sauvages, tellement les années précédentes il y a eu des trucs bizarre sur rawdatol jana, les portes (actes de chirk, les femmes prenaient leurs vêtements les frottaient contre les portes etc ) que cette année ils nous ont mis un espèce de mur en plastique épais pour pas qu’on y ai accès. On en voyait juste le dessus mais on ne pouvait pas les atteindre. Ma3lich, moi juste de savoir que notre bien aimé était enterré là, j’en avais la chair de poule…je fis signe de la main en direction de sa tombe en le saluant et j’en fis de même pour ses deux compagnons qu’Allah les agrée. Même pas envisageable de vouloir prier devant les trois portes malgré le mur, on était toutes compressées comme des sardines.

Et bien nooooon il y a eu deux trois irréductibles qui ont absolument voulu prier au milieu de tout le monde ! De tout mon séjour, je n’ai jamais vu autant de haine sur les visages…c’était pire qu’à la pierre noire…en fait ce qu’elles faisaient, c’est que lorsque l’une d’elle priait, les autres faisaient barrage autour d’elle et nous poussaient avec violence. Le souci c’est même pas qu’elles nous poussent, c’est que comme il y a énormément de femmes qui arrivent par derrière et qui elles aussi poussent, si l’une de nous tombe elle peut mourir écrasée…J’ai essayé de sortir le plus vite de là en me disant : « on peut pas se dire musulman et avoir ce comportement, c’est pas possible…. » C’est triste mais c’est un fait. On ne m’avait pas prévenu avant. Je le fais donc aujourd’hui j’espère inchallah que ca vous servira…ce n’est en plus même pas une obligation pour la femme de faire les rak3ates devant les 3 portes pourquoi s’entre-tuer et engendrer de la haine dans le cœur de ta sœur alors ? Mooon dieu un souvenir mémorable…lol

 

Un guide descendant d’un sahabi

Nous avons eu l’occasion de visiter le mont Ohod avec un guide, et quel guide….un homme d’une gentillesse et d’une humilité déconcertante…un médinois d’origine. C’est notre guide qui nous le conseillera. Il arrive dans un 4×4 flambant neuf, mais sincèrement  si j’avais vu cet homme dehors sans sa voiture je ne l’aurais jamais imaginé dedans..un homme très simple et qui a toujours le regard baissé. Il nous fait donc la visite avec en plus un cours d’histoire.

Les mamans s’y interessent peu, elles sont plus là à le chambrer et lui dire : « euhhh sinon t’es marié ?? bah si oui, tu nous invite au ftor ce soir heinn »lol. Elles l’ont mis à l’aise du coup il se permet d’être un peu plus souriant mais toujours aussi humble. Moi par contre qui adore l’histoire je lui pose mille et unes questions. Il est trop content d y répondre ! Il pourrait être mon père et je suis en sitar donc je me permets hein lol. Et moi et mon mari lui posons des questions sur lui sur ses origines et la sobhanallah j’apprends quoi ?????????? qu’il est l’arrière arrière arrière aaaaaaaaaarrière petit fils du compagnon Abderrahman ibnou 3aouf. Juste l’un des 10 compagnons promis au paradis. Il ne me voit pas mais lorsqu’il me le dit ,je pleure a chaude larmes sous mon sitar….au fond de moi je me dis : « ya Allah, j’ai devant moi un homme qui a eu pour arrière grand père un homme qui a côtoyé le prophète ?? je n’en revenais pas..meskine il a eu honte de nous le dire. Je pense même qu’il ne s’attendait pas à ce que je sache qui était Abderrahman ibno 3aouf lol ! Mais parmi les doross que j’avais mis dans mon mp3, il y avait la sira du prophète que j’avais déjà étudié depuis mon enfance mais que je reprenais plaisir à écouter. Il nous a tout de suite dit a mon mari et a moi : «  ce compagnon est peut être mon arrière grand père, mais je n’ai rien de son comportement ni de son mérite.. » une humilité vous dis-je,3ajib….il nous a montré au loin les tombes des martyres de ohod car le cimetière est grillagé, on ne peut pénétrer a l’intérieur. Il nous a ensuite emmenés à la masjid al qiblatayne  et ensuite il nous a emmenés a mesjid qoba où nous avons prier car il y a un hadith du prophète qui dit :

Sahl Ibn Hunayf  rapporte que le Prophète  a dit : ” Quiconque se purifie dans sa demeure puis se rend à la mosquée de Quba et y prie aura la récompense similaire à celle d’une ‘Omra “

Dans la version d’An-Nasa-î, il  dit : ” Celui qui sort pour se rendre à cette mosquée, la mosquée de Quba, et y prie, cela vaudra une ‘Omra”
( Rapporté par L’Imam Ahmad t.23 p.283, At-Tirmidhi t.2 P.121, An-Nasa-î t.2 p.37 n°698, Ibn Majah t.1 P.431, Al Hakim t.1 p.487 et autentifié par Cheikh Al Abani dans Sahih Al Jami’ n°6154 )

 

Et pour finir, il nous a emmené a souq atomor (le marché des dattes). C’est lui qui nous a négocié le prix des dattes. Il nous a enfin raccompagné à notre hôtel, nous l’avons quitté moi et mon mari avec tristesse sobhanallah. Il nous a donné son numéro. On lui a promis de le rappeler si on revenait un jour à Medina…

Les jours passent dans la 3ibada d’Allah… on voudrait que ça ne s’arrête pas, mais malheureusement la fin du séjour approche. On fait nos dernières courses avec mon mari. Comme je vous l’ai dis, tout vaut le coup à Médine. C’est beaucoup moins cher qu’a Mekka. Par contre essayez de sortir un peu des alentours du Haram pour aller voir les petites boutiques où vous trouverez beaucoup moins cher qu’aux alentours de la mosquée.

 

La fin du séjour approche…

Le 3id est annoncé. Ca sera demain inchallah…on se prépare tous. On se lave, on se parfume, on prépare nos vêtements. On est trooooooooooop heureux de passer cette fête dans la deuxième ville sainte de l’islam. Moi avec ma chance, je rentre prendre ma douche, et que vois-je ?? Mes gisèles (mes mestrues) qui me disent bonjour…ollallalaa comment j’etais triiiiisstteeee ! Vraiment…..Le seul jour où j’aurais aimé ne pas les avoir…j’en ai eu les larmes aux yeux mais je me suis dis qadara llah …j’ai quand même été a la mosquée je me suis assise dans la rue tellement il y avait du monde mashallah. Tout Médine était là depuis salat al fajr pour être sûr d’avoir une place pour salli et écouter la khotba de l3id. Moi je ne voulais prendre la place à personne du coup je suis restée dans la rue a coté de la mosquée.Et sobhanallah une chose m’a frappé, dès que la salat de l3id était terminée, très peu de gens sont restés assis pour écouter la khotba…même si j’essayais de me concentrer pour l’écouter, je n ai pas pu tellement il y avait du bruit..les gens s’embrassaient, se souriaient, se souhaitaient un 3id mobarak. J’ai jamais vu un 3id comme ça. Toutes les petites filles étaient habillées en princesses et les petits garçons en émir lol. A l’intérieur de la mosquée les sœurs étaient maquillées comme des camions volés lol. J’étais assise toute seule sur l’esplanade à attendre que mon mari m’appelle pour qu’on puisse passer la journée ensemble. J’en profitais pour regarder les gens joyeux se manifester tout leur amour en cette journée 3adima..devant moi étaient assises deux femmes en sitar avec d’énormes sacs isotherme visiblement bien garnis. Pas longtemps après elles furent rejoint par 2 jeunes garçons (entre 19 et 25 ans) et le père. Ils se sont assis en rond, et la mère a commencé à sortir des sacs pleins de plats  qu’elle posait au milieu d’eux. Elle ouvrit l’un des plats et une espèce de fumée s’en échappa. D’ou j’étais (c’est-à-dire à  4 mètres), ça donnait vraiment envie lol ! Chaque personne qui passait les regardait avec envie. Ils donnaient fi sabilillah aux passants des petites assiettes en carton visiblement préparées pour l’occasion avec un peu du mets qu’ils étaient en train de consommer. Et moi je me disais : «  je m’demande ce que ca peut bien être… ». Car tous les hommes qui passaient et qui les regardaient manger, avaient un regard avide lol.

Sobhanallah j’ai du faire pitié a la mère car j’étais toute seule (j’attendais  l’appel de mon mari). Elle se leva et m’apporta une assiette à moi aussi. Au début elle ne connaissait pas mon origine. Elle ne savait pas comment me parler. Elle m’a juste fait signe en me tendant l’assiette et je lui ai répondu un immense baraka llahou fiki okhti. Elle ne voyait pas mon sourire mais j’essayais de le faire paraître dans ma voix et dans mes yeux lol. Lorsqu’elle m’a entendu elle a donc vu que je parlais arabe et  elle m’a demandé  d’où je venais. Je lui ai dis de France mais que j’étais marocaine. Elle était trooooop contente sobhanallah et en même temps extrêmement étonnée. Elle m’a fait plein de do3as en me disant que si l’islam avait pu atteindre un pays de kofr comme la France alors la gloire d’Allah était immense…elle me laissa donc pour rejoindre sa petite famille. Bon je dois vous avouer que la gastronomie saoudienne n’est pas très fameuse lol, pour ne pas dire inexistante …j’ai fait honneur a son plat qui ressemblait à des quenelles trempées dans du lait, du beurre et du miel. Ce n’était pas mauvais mais ce n’était pas non plus l’extase. Qu’Allah la récompense, je ne l’oublierai pas. Voilà la générosité des médinois. Et des comme ça, je peux vous en raconter à la pelle ! Je vous souhaite inchallah de vivre les mêmes. Ce n’est pas pour rien que notre bien aimé aimait les ansars car c’est ceux qui l’ont accueilli alors que même les siens l’avaient rejeté… Un peuple d’une immense générosité…

Le retour en France était prévu pour le surlendemain…un pincement au cœur se faisait ressentir chez chacun de nous…j’étais partagé entre la joie d’eeennnnfin pouvoir retrouver ma fille et celle de quitter le meilleure endroit du monde qui n’a pas son égal …

 

 


A toutes les sœurs qui préparent leur voyage à La Mecque cette année, que ce soit pour un hajj ou une omra, on vous a préparé une petite liste à imprimer pour ne rien oublier dans vos bagages !

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

5 Commentaires

  1. salam wa3laikom
    mashallah le récit wallahi je me suis régalé a lire, j’en ai même eu des larmes.
    qu’allah vous récompense et vous préserve toi et ton zawji.
    serait il possible d’avoir le numéro du guide de médine (descendant de sahabi) ?

  2. Salam alaykunna j’ai aimé l’article jusqu’au passage ou tu dit ; Le lendemain avec les mamans de ma chambre on décide d’aller visiter la tombe du Prophète et d’essayer de faire deux rak3ates si Allah nous le permet !

    J’aurais aime savoir pourquoi deux rakats sur la tombe ? Je suis pas connaisseuse des rites de la omra ou du hajj mais cela me semble très étrange

    Malik a rapporté dans son Muwatta que le prophete salallahu alayhi wa salam a dit : O Allah ! Fais que ma tombe ne soit pas un monument que l’on adore . La colère d’Allah s’es accrue contre ceux qui ont pris les tombes de leur prophètes comme lieux de priere .
    ( malik dans al muwatta 85 )

    Ibn Abbas qu’Allah l’agrée a dit : le prophete salallahu alayhi wa salam a maudit les femmes qui visitent les tombes , ainsi que ceux qui prennent ces dernières comme lieu de prière et les ornent de lampes ( Abu Dawud 3236 / at tirmidhi 320 / an nassa i 4/94 et 95 / ibn majah 1575 )
    (( Les deux hadiths proviennent du kitab at tawhid édition dar ut tawhid ))

    Je n’aime pas faire la chiante et rouspéter mais cela peut induire en erreur et faire commettre des choses grave pour celles qui se contenteront de ton témoignage , peut on avoir les preuves des rakats sur la tombe du prophete salallahu alayhi wa salam ???
    J’ai cherché de mon côté je n’ai rien trouvé !

    1. Walayki salam wa rahmatoullah, en effet c’est une erreur de formulation de la part de la sœur qui a écrit le témoignage.

      Bien évidemment on ne prie pas sur la tombe du Prophète alahyi salat wa salam mais on le salue ainsi que Omar et Abu Bakr. Ensuite on prie 2 rakaat dans “Ar-Rawdah” qui est l’espace entre les appartements du Prophète sallalahou alayhi wa salam et son minbar en se basant sur la parole rapportée par al-boukhari et mouslim : “L’espace entre ma maison et ma chaire est un des jardins du paradis”. Il est donc recommandé d’y prier 2 rakaat.

      J’espère que cela te semble plus clair et barakallahou fiki d’avoir relevé ce point très important ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *