Umar Ibn Al Khattab

Les dix promis au Paradis : Umar Ibn Al-Khattab رضي الله عنه

Surnommé Al-Farouq, le séparateur entre le bien et le mal, Umar Ibn Al-Khattab رضي الله عنه fut, par la grâce d’Allah, un calife juste et bien guidé qui veilla au bien-être de la communauté, au respect des lois d’Allah et de la parole de Son prophète ﷺ.

Dans son ouvrage, Ibn Kathir fait la description suivante « Il était grand de taille, chauve, gaucher, les yeux noirs.On rapporte aussi qu’il avait la peau très blanche auréolée d’une rougeur. Il avait de belles dents. Il teignait sa barbe en roux et mettait du henné sur sa tête. »

Sa conversion

Selon Ibn Kathir, il était âgé de 27 ans lors de sa conversion. Le Rassul ﷺ avait invoqué en faveur de ’Umar Ibn Al-Khattab ou Abi Djahl Ibn Hisham. Leur conversion, à l’un ou à l’autre, étant une contribution sans nom à notre communauté. Lorsqu’il vint au Rassul ﷺ pour lui annoncer sa conversion, lui ﷺ et tous ceux qui étaient présents dans la maison lancèrent un « Dieu est Grand ! » qui fut entendu jusqu’au sommet de la Mecque. ’Umar dit alors au Rassul ﷺ « Ô Messager d’Allah ! Pourquoi cacher notre religion alors que nous sommes dans la voie de la vérité, tandis qu’ils proclament la leur alors qu’ils sont dans l’erreur ? »

Cette sublime parole de ’Umar quelques temps à peine après sa conversion met l’accent sur le fait que dès le début, dès la seconde où il décida de se soumettre à Allah il voulait glorifier Sa parole et ne craignait pas les réactions des mécréants avec qui il cohabitait.

Il alla donc déclarer sa conversion aux polythéistes et dit « Par Allah ! il n’y a pas d’assemblée où j’ai pris part dans laquelle je n’ai pas proclamé ma foi, sans crainte ni appréhension ». SubhanAllah… Puisse Allah nous raffermir dans notre foi comme le fut ’Umar.

L’émir des croyants

La mort d’Abu Bakr a eu lieu de 22 Djumâda alThani de l’an 13. Dès lors ’Umar lui succéda. Il fut le premier à être appelé « émir des croyants ». Selon les écrits de Ibn Kathir, Ibn Djami rapporte selon Ahmed ibn ’Abdessamad El Ansari, selon Oum Amr bint Hassan, que son père a dit « Lorsque ’Umar fut investi du califat, on lui dit « Ô émir calife du Prophète ! » Il répondit « C’est une formule très longue, vous êtes les croyants et je suis votre émir ». Il fut alors appelé l’émir des croyants.

Quelques réalisations de ’Umar

Dans ce chapitre, Ibn Kathir fait une liste des choses dont ’Umar fut le précepteur. La voici :

« Il participa à Badr, à Uhud ainsi qu’à tous les événements avec le Prophète ﷺ. Il fut le premier à :

  • Avoir été appelé « émir des croyants » ;
  • Avoir fixé le calendrier,
  • A avoir rassemblé les fidèles dans les prières du tarawih ;
  • Avoir institué des patrouilles à Médine pour assurer la sécurité ;
  • Conquérir des villes ;
  • Créer des villes et des capitales ;
  • Engager des soldats ;
  • Imposer un tribut ;
  • Établir des registres de recensement de biens ;
  • Prescrire des pensions ;
  • Nommer des juges ;
  • Conquérir toute la Syrie et la péninsule arabique ainsi que Mossoul, l’Arménie, l’Égypte et Alexandrie.

Parmi ses mérites

Le Rassul ﷺ a dit « Le plus miséricordieux de ma communauté est Abû Bakr et le plus rigoureux dans la religion d’Allah est ’Umar » ( atTirmidhi « les mérites » 3793 ).

Muawiyya ibn abi Sufyane a dit : « Abû Bakr n’a pas voulu de ce monde et ce monde n’a pas voulu de lui. Pour ce qui est de ’Umar, ce monde a voulu de lui mais ’Umar l’a rejeté. Quant à nous, nous nous y sommes vautré sur notre dos et notre ventre ».

Son décès

Il fut assassiné en l’an 23 de l’hégire, par un esclave nommé Abôu Lou’lou’ah.  Selon El Waqidi et Abû Ma’char c’est durant cette année qu’a eu lieu la conquête d’Istakhar et de Hamadhan.

Son testament

’Umar رضي الله عنه a recommandé que le califat après lui soit soumis à la consultation entre les six compagnons envers lesquels le Prophète ﷺ était satisfait, à savoir Uthman ibn ’Affan, ’Ali ibn abi Talib, Talha, az-Zubayr, Abderrahmane ibn ’Awf et Sa’d ibn abi Waqqâs. Par soucis d’impartialité, il n’a pas voulu ajouter Sa’d ibn Zayd car il faisait partie de sa tribu. Il craignait que ce lien pousse les autres à le choisir uniquement pour cela.

SubhanAllah, jusqu’au dernier instant il voulut être objectif et penser au meilleur pour la Ummah. Il recommanda par ailleurs à celui qui assumerait le califat après lui d’être bienveillant envers les gens, quelle que soit leur classe ou leur position.

Il fut enterré le lundi 1er Muharam de l’an 24 dans la chambre du Rassul ﷺ, avec la permission de Aicha qu’Allah l’agrée. C’est alors que débuta le califat de ’Uthman ibn ’Affan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *