programme ramadan

Ramadan : comment déterminer et atteindre ses objectifs

Nous venons de rentrer dans le mois béni de Ramadan. C’est une occasion particulière pour tous et pour toutes de se parfaire dans notre comportement et notre pratique religieuse. C’est en effet un tremplin pour le reste de l’année.

La sincérité : la base du programme

En premier lieu, il est nécessaire de se rappeler notre intention et de demander à Allah qu’Il nous accorde la sincérité dans nos actions. Tous les musulmans ne savent pas forcément dans quel but ils accomplissent le jeûne du mois de Ramadan. Alors il est nécessaire de bien établir la raison et l’utilité de ce mois béni.

Contrairement à une idée qui persiste, il ne suffit pas de s’abstenir de manger et de boire pour qu’un jeûne soit valide. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit :

« Celui qui jeûne un jour pour l’amour d’Allah sera éloigné du feu d’une distance parcourue en 70 années » (Rapporté par Bukhari et Muslima)

« Quiconque jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés. » (Rapporté par Al-Bukhari et Muslim)

 

Se remettre en question

C’est une chose qui nous paraît facile jusqu’à ce que l’on fasse face à une situation qui nous oblige à nous voir sous un hospice pas très flatteur. Comme lorsque l’on se dispute avec un ou une proche et que ce ou cette dernière nous reproche notre mauvais comportement. De manière globale, on devient susceptible et peu disposé à écouter la personne. Il est donc important de combattre son orgueil en étant objectif sur soi-même. En prenant l’habitude de se poser des questions simples. Et être convaincu que nous avons toujours des choses à améliorer.

En effet, Allah (subhanallah wa ta’ala) a dit : { N’as-tu pas vu ceux qui se déclarent purs ? Mais c’est Allah qui purifie qui Il veut } (Sourate An-Nîsa)

D’où la nécessité de se poser quelques questions :

  • Quels sont les défauts sur lesquels je dois travailler ? Qu’est-ce que mon entourage me reproche ?
  • Qu’elles sont les actes d’adorations que je ne fais pas, pourquoi ? Est-ce que je fais assez pour préserver ma foi et me rapprocher d’Allah ?

En plus de porter le voile, accomplir ses prières quotidienne il est important de nourrir son âme et de la purifier.

 

Une base solide pour bien commencer

S’éloigner de tout ce qui nous nuit spirituellement (jeux vidéo, séries télévisées qui généralement prônent tout ce qui est contraire à notre religion : La croyance est soit inexistante soit tournée en dérision, musique, mixité, fornication, voyeurisme, infidélité, meurtre…la liste est longue, les émissions du même genre sont à proscrire)

Allah (subhanallah wa ta’ala a dit : { Ô les croyants ! N’adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les incroyants. Et craignez Allah si vous êtes croyants. } (Sourate al-Maidah, 57)

Il y’en a beaucoup qui justifie le fait de regarder ces émissions en disant qu’on a le droit de se divertir en citant généralement ce hadith de ‘Aïcha (rhadhi ‘ala anha) : « J’ai vu le Prophète (BP sur lui) debout devant ma chambre, alors que les Abyssins jouaient avec leurs lances, dans la mosquée du Prophète, et lui me couvrait avec son mantelet, afin que je puisse voir leurs jeux, et demeurant ainsi jusqu’à ce que je fusse la première à m’en aller ».

Le mieux encore une fois, pour s’éloigner de ce genre de passion est de se demander, quel bien ça nous procure et quels sont les effets sur notre foi et notre pratique religieuse.

Les scientifiques ont démontrés l’impact négatif que peuvent avoir les films, séries ou émissions (dépravantes) sur notre intellect et notre être.

(Voir ou lire le livre TV LOBOTOMIE – La vérité scientifique sur les effets de la télévision de Michel Desmurget)

 

Nettoyer son cœur de la jalousie, l’envie et l’orgueil

En demandant systématiquement à Allah de nous préserver de cela et en invoquant la bénédiction pour nos frères ou sœurs. Le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Aucun de vous n’est véritablement croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même et ne déteste pour son frère ce qu’il déteste pour lui-même »(Rapporté par An-Nasâï )

 

Les mauvaises fréquentations

Cela peut être des amis ou bien, « un petit ami ». Pour résumer, si tu vois que ce genre de fréquentation fait diminuer ta foi en t’éloignant du licite, cela est déjà un signe. Honnêtement, peux-tu réellement te rapprocher d’Allah si tu n’es pas prête à renoncer à tes passions ? On veut souvent le beurre et l’argent du beurre, mais au final, lorsque viendra la mort, tu risque de n’avoir ni l’un ni l’autre.

En toute occasion, se rappeler que : “Quiconque délaisse une chose pour Allah, Il la lui remplace par une autre meilleure” (Ahmed)

 

Surveiller sa langue

En s’abstenant de dire de mauvaises paroles, des mots vulgaires mais surtout éviter la médisance qui est un véritable fléau dans la oumma. C’est une maladie du cœur ,qu’il faut combattre.

Le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Rien ne pèsera dans la balance du croyant au jour de la résurrection comme le bon caractère. Car Allah déteste l’homme obscène et grossier. Et l’homme doté d’un bon caractère atteindra par cette qualité le degré de celui qui jeûne et prie » (Rapporté par Ahmad)

Il y’a bien sûr des choses à rajouter mais là, il s’agit surtout de faire un résumé de ce qui est nécessaire pour bien commencer ce mois béni.

 

Un ramadan réussi en plusieurs étapes

1) Faire une lecture quotidienne du coran, qui nous permette de le finir à la fin du mois. Bien que ce ne soit pas une obligation, cela fait partie des meilleures actions durant Ramadan. D’après Anas le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit « Les meilleurs des actions sont l’étape et le voyage (al-hallu wa al-ribla). Que signifient-ils ? Lui demanda-t-on. Il répondit : entamer une nouvelle lecture du Coran après avoir parachevé la première».

2) Faire du dhikr, c’est-à-dire invoquer Allah aux moments recommandés, et aux cours de la salat

3) Faire un effort sur l’Arabe littéraire en prenant des cours si l’on ne sait pas le lire. Ou redoubler d’effort pour lire ses invocations et le Coran en Arabe, si l’on est débutant.

Il est vrai que c’est une langue qui à première vue semble difficile que l’on soit converti ou pas, on peut aussi se donner pour excuse que l’on n’a pas le temps mais par la grâce d’Allah on peut à présent apprendre via des instituts en ligne tels que Al kunuz ou Maqsoud qui ont fait leurs preuves (j’ai essayé Maqsoud sur une courte période, ils disposent d’une méthode très efficace macha Allah et l’apprentissage se fait avec les tome de Médine). Qu’Allah nous facilite, amine

Cheikh Outheymine a dit : « Les non arabophones n’ont pas d’excuse du fait que le Coran ne soit pas dans leur langue mais il est de leur devoir d’apprendre la langue du Coran si la compréhension du Coran et la sounna du prophète ne peut être qu’avec l’apprentissage de l’arabe alors l’apprentissage de l’arabe devient donc obligatoire »

4) Accomplir la salat en étant concentré et en prenant son temps, jusqu’à en ressentir tous les bienfaits dans le cœur.

L’imam Al-Baqir (que les Bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit: “Un jour, le Messager d’Allah (que les Bénédictions d’Allah soient sur lui ainsi que sur sa Famille) était assis dans la Mosquée quand un homme entra et commença à prier, mais de telle façon qu’il n’accomplissait ni le Roukou ni les Soujjouds correctement. En voyant cela, le Messager d’Allah (saw) commenta: “Cette personne picore comme un corbeau. Si elle vient à mourir et que l’état de ses Prières reste tel qu’il est actuellement, elle ne mourra sûrement pas comme faisant partie de ma Religion”. (Al Mahajjatoul Baidà, Vol. 1, Page 34)

5) Accomplir des prières surérogatoires et la prière de taraweeh

D’après Om Habîba, la femme du Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) a dit : J’ai entendu le prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) dire : «Allah bâtira une demeure au paradis pour tout musulman qui accomplit, dans sa journée, 12 Rak’a surérogatoires non obligatoires.»

6) Faire l’aumône

Ibn Abbas, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : « Le Messager d’Allah (salallahou ‘alayhi wa salam) était le plus généreux des hommes et il était particulièrement généreux pendant le mois de Ramadan lorsqu’il recevait la visite de Djibril. Or Djibril (‘alayhi wa salam) venait le voir à chaque nuit de Ramadan et étudiait avec lui le Coran et il devenait alors plus généreux à dispenser le bien que vent qui souffle sans arrêt. » (Boukhari, Mouslim)

 

On n’oublie pas les enfants !

Eux aussi doivent ressentir la bénédiction de ce mois béni d’abord à travers notre comportement général et avec eux. Et ensuite par la mise en place d’activités ludique (jeux, lecture..) pour leur faire découvrir le Ramadan. Et bien sûr les initier ou continuer leur apprentissage de l’Arabe.

 

Qu’Allah nous facilite durant ce mois de Ramadan afin de parfaire nos caractère et nos actes d’adoration,amine.

 


 

 

Découvrez la rédactrice

Oum Khadidja, maman de 3 enfants et PDG de foyer à temps plein ! Tient le blog muslimaSuperhousewives.com, site d’entraide et de coaching pour celles qui ont choisi de revêtir le rôle de femme au foyer.

 

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *