SILENCE

Le silence face à l’injure

Répondre à la provocation

Allah, qu’Il soit exalté, s’adresse ainsi à nous dans Son livre : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes ; vous ordonnez le convenable, condamnez le blâmable et croyez en Allah. (…) » (sourate 3, verset 110)

Nous sommes la meilleure communauté parmi les hommes, du moins en théorie. Nous sommes les héritiers des prophètes. Nous sommes supposés craindre Allah dans tout ce que nous entreprenons et dans chaque parole que nous prononçons, ou celles que nous écrivons. Or jour après jour, des musulman-e-s s’échauffent à travers le net, correspondant avec des ennemis avérés de l’islam. Souvent, le constat est amer et les mots échangés brutaux. Comment penser qu’à travers l’injure l’honneur de notre religion serait sauf ? Comment estimer une seule seconde que nous valons mieux que celui ou celle qui vient précisément de nous insulter en ne lui répondant pas d’une meilleure manière ? « Les serviteurs du Tout-Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent « Paix ! » » (sourate 25, verset 63) sans oublier que : « La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. » (sourate 41, verset 34)

Ainsi est le musulman, à l’image du dernier des Prophète, paix et bénédictions sur lui : il répond au mal par le bien, à la provocation par le sourire, à l’insulte par une parole douce. Car c’est ce que nous demande le Seigneur du trône immense : être une source de  bienfaits, une miséricorde pour l’humanité.

Nous vivons certes une période de provocations permanentes, nous sommes régulièrement pris à partie et stigmatisés. Dans ce contexte se comprennent les ras-le-bol et la colère. Cependant, notre religion nous impose un code de conduite, une morale et certaines valeurs. Et le Paradis se mérite ! Il se gagne par l’effort constant. Patienter est la clé de la réussite, même, et surtout si cela suppose de supporter injures, mépris et agressions. On ne nous dit pas de ne pas nous défendre, de ne pas défendre l’honneur de notre communauté. On nous enseigne simplement de le faire de la meilleure des manières : « Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » (sourate 5, verset 8)

 

 SILENCE

 

L’échange avec les incrédules

Les sentiments ressentis dans les situations de provocation et d’injure ne doivent pas pousser le croyant à prononcer des paroles blâmables, injustes et indignes de sa foi. Quant à ceux parmi nos détracteurs, qui sont poussés non par une haine aveugle mais par une profonde ignorance, il nous faut dialoguer paisiblement avec eux : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » (sourate 16, verset 125)

Et lorsque tout dialogue s’avère impossible, plutôt que de leur donner raison à travers un mauvais comportement, plutôt que de perdre des « hassanats » si durement gagnées, le silence est la meilleure des réponses. «  Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité s’est manifestée à eux ? Pardonnez et oubliez jusqu’à ce qu’Allah fasse venir Son commandement. Allah est très certainement Omnipotent !» (sourate 2, verset 109) ; « Et si tu les appelles vers le chemin droit, ils n’entendent pas. Tu les vois qui te regardent, (mais) ils ne voient pas. Accepte ce qu’on t’offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants. Et si jamais le Diable t’incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car Il entend, et sais tout. » (sourate 7, versets 198-200) 

« Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? » (sourate 10, verset 99) Certes non, nul n’a de pouvoir sur les cœurs que Celui Qui les a créés et les connaît intimement. Aussi, s’abstenir de toutes paroles pouvant d’une manière ou d’une autre se retourner contre celui qui l’a prononcée est la meilleure des choses à faire. En tout temps. D’autant plus lorsque la teneur des propos et la direction de la conversation ne sont pas en adéquation avec la religion agréée par le Seigneur des cieux et de la terre.

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète, que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui, a dit: « Je garantis une maison à la périphérie du paradis à celui qui délaisse la polémique même si il a raison, une maison au milieu du paradis à celui qui délaisse le mensonge même si il plaisante et une maison en haut du paradis à celui qui améliore son comportement. »
(rapporté par Abu Daud)

 

 

Rappelons-nous comment le Prophète, paix et bénédictions sur lui, répondait aux provocations, comment il prêchait aux ignorants. Domptons nos égos et nos caractères afin de nous approcher pas à pas de sa noblesse de caractère, éloignons-nous et efforçons-nous au moins d’imposer le silence à ceux qui se réjouiraient de nous voir nous emporter ; pour le bien de son âme et le bien de toute la communauté de Muhammad, paix et bénédictions sur lui.

 

Qu’Allah nous accorde le savoir et le bon comportement.

 

Affectueusement et humblement, votre sœur fiLlah

 

 

 

 

A propos de l'auteur
Tamara
As salamu 'aleykum,Tamara, autrement appelée Hanîfa, je suis de Suisse, reconvertie la veille de mes 20 ans, al hamduliLlah )) J'ai aujourd'hui vingt et quelques années, une poupounette née en 2013 et suffisamment de temps libre pour écrire de temps en temps wal hamduliLlah. En dehors de ceci, j'aime également les choses simples : lire, me promener, les photographies de paysages, cuisiner des gâteaux... rien d'original ; j'aspire à une vie simple, ce qui de nos jours semble compliqué !L'état de la communauté me préoccupe, (mon propre état également,) n'ayant pas tellement d'autres compétences j'essaie de mettre ma modeste plume au service de qui voudra me lire en espérant par la grâce d'Allah pouvoir toucher au moins un coeur... Tous mes rappels s'adressent d'abord et avant tout à moi !{ Et rappelle; car le rappel profite aux croyants. Wathakkir fa-inna alththikra tanfa'u almu/mineena وَذَكِّرْ فَإِنَّ الذِّكْرَى تَنفَعُ الْمُؤْمِنِينَ } [51.55 ]N'hésitez pas à me reprendre si je me trompe, n'hésitez pas à commenter mes articles si quelque chose n'est pas clair... Et implorons Allah de nous guider et de nous accorder Sa miséricorde <3

8 Commentaires

  1. Abû Hurayrah رضي الله عنه rapporte qu’un homme insulta Abû Bakr رضي الله عنه en présence du Prophète صلى الله عليه وسلم qui était assis.

    Celui-ci se mit à sourire et à se réjouir.

    Mais lorsque l’homme excéda Abû Bakr رضي الله عنه par ses propos injurieux, ce dernier répondit à certaines de ses insultes.

    Le Prophète صلى الله عليه وسلم se mit en colère et se leva.

    Abû Bakr رضي الله عنهs’empressa de le rejoindre et lui dit :

    « Ô Messager d’Allah !

    Cet homme m’insultait alors que tu étais assis.

    Lorsque j’ai répondu à certains de ses propos, tu t’es courroucé et tu t’es levé ! »

    Le Prophète صلى الله عليه وسلم répondit : « Il y avait un ange qui répondait à ta place, mais lorsque tu t’es mis à répondre à certaines injures, Satan fit son apparition. Or il ne me convient pas d’être assis avec Satan. »

    Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit ensuite :

    « Ô Abû Bakr !

    Trois choses ne sont que vérité :

    aucun opprimé ne se retient de répondre à l’injustice qui lui est faite en cherchant par là la satisfaction d’Allah sans qu’Allah ne lui fasse justice avec force.

    Aucun homme ne dépense de ses biens dans le but de renforcer les liens de parenté sans qu’Allah ne décuple ses richesses.

    Et aucun homme ne se permet de mendier dans le but de s’enrichir sans qu’Allah n’accroisse sa pauvreté. »

    Rapporté par Ahmad, , (vol. 2 p. 436), Abû Dâwûd, , (n° 4896-4897) et authentifié par Al-Albânî, , dans As-Sahîhah (n°2231)

  2. As salam ou alaikoum wa rehmatou Allah wa barakatou

    Le souci je ne peut pas laisser qualqun un faire de moi ce qu’il veux m’insulter ,,, me rabaissé et rendre cela par le sourire et la parole douce , c juste impossible !
    Malheureusement si qualqun arrive à t’avoir comme proie , tu ouvre la porte à d’autre loup

  3. Ma sha Allah. Qu’Allah ajoute foi à votre foi, et lumière à votre lumière ma soeur. Et qu’IL bénisse votre progéniture et nous accorde la meilleure fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *