pudeur-femme

La pudeur, caractéristique du croyant

« La pudeur fait partie de la foi et la foi est au paradis. L’obscénité fait partie de la bassesse et la bassesse est dans le feu ». (Rapporté par Tirmidhi)

 

Au nom d’Allah, Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux, j’atteste que nul n’est en droit d’être adoré en dehors d’Allah, Seul et sans associé, et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager.

 

Il n’est pas un musulman qui ignore que la pudeur est une caractéristique essentielle de la foi musulmane. Elle fait partie intégrante de la bienséance et de l’éthique du croyant. Malheureusement, elle se fait rare et n’est pas une qualité facile à entretenir à notre siècle et sous nos latitudes. Les us et coutumes adoptés en occident et s’exportant largement, ainsi que le rythme de vie imposé par notre société poussent à l’exhibition, à la concurrence, à l’étalage de ses richesses, de son intimité, de ses atours, de sa beauté, de sa réussite etc.

Alors que notre religion nous enseigne comment vivre en paix et avancer avec sérénité, la vie nous bouscule et met à l’épreuve chacune de nos certitudes.

Il est impératif pour chacun d’entre nous de (ré)apprendre à penser, à parler et à agir avec pudeur, comme le faisait notre bien-aimé, que les prières et la paix divines soient sur lui. Conformément aux enseignements de son Seigneur, Muhammad est décrit par ses compagnons comme un homme d’une grande pudeur et d’une sincère modestie. Il était, paix et bénédictions sur lui, selon certains dires « […] plus pudique qu’une jeune vierge. » (tiré d’un hadith rapporté par Bukhari), ce qui ne l’empêcha jamais de condamner le blâmable et de dire la vérité en tout temps.

 

pudeur-femme

 

Contrairement à ce que beaucoup ont tendance à penser, la pudeur ne se résume pas à la tenue vestimentaire, ni même au fait de baisser les yeux. La pudeur est un ensemble de comportement. Elle est en fait au cœur de la morale du croyant et est une branche de la foi ; il s’agit d’un trait de la personnalité, qui lorsqu’on le possède et l’entretient, mène  à délaisser ce qui déplaît à Dieu, embrasser Sa loi et se distinguer par ses bonnes manières, sa moralité et sa vertu.

En effet, le croyant sincère, par sa pudeur, est heureux et serein lorsqu’il s’emploie à faire le bien mais se sent aussitôt honteux lorsqu’il délaisse une obligation ou commet un interdit.

L’islam, à travers nombreux de ses savants, reconnaît deux types de pudeur : « al hayaa oun-nafsânî » (la pudeur naturelle) et « al hayaa oul-imâniy » (la pudeur relative à la foi). Alors que la première est un sentiment présent parmi la plupart des individus, une retenue innée empêchant de commettre certains actes et de s’opposer à la bienséance, la seconde est une pudeur que le croyant entretient afin de vivre conformément aux enseignements de sa religion. Elle s’acquiert et grandit avec la crainte d’Allah. C’est elle qui nous empêche de commettre des actes illicites et blâmables même en secret. Grâce à cette pudeur qui lui est propre, le croyant s’abstient de faire le mal par honte devant son Seigneur.

 

Le croyant fait preuve de pudeur dans la forme et dans le fond. Adoptant une tenue vestimentaire décente et conforme à ce qui relève de ce qu’il doit dissimuler aux regards étrangers, il baisse le regard et se met à l’abri des tentations. Mais quel sens donner à une tenue islamiquement correcte si l’attitude n’est pas appropriée ? En effet, le musulman fait preuve de retenue dans son langage. La vulgarité, les grossièretés et la futilité des propos sont à bannir. L’adage « dire le bien ou garder le silence » doit être fait nôtre. Il n’élève pas la voix et ne cherche pas à se faire remarquer. Le croyant est en outre pudique également dans sa démarche. Il ne cherche encore une fois pas à se faire remarquer, se fait discret, adopte un pas adapté à l’endroit où il se trouve et ne gêne pas le passage. Enfin, sa pudeur l’amène à préserver sa foi, sa religion et son honneur et pour ceci il condamne l’illicite et le blâmable, évite ce qui y mène et s’éloigne des images, des actes et des propos obscènes et immoraux.

 

Lorsque la foi diminue, la pudeur également. Or, la pudeur n’amène que le bien et lorsqu’elle disparaît toutes les portes sont ouvertes et la décadence devient la règle. D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « La pudeur fait partie de la foi et la foi est au paradis. L’obscénité fait partie de la bassesse et la bassesse est dans le feu ». (Rapporté par Tirmidhi)

Toutefois, la pudeur, notamment dans le langage, ne doit pas être un frein pour quiconque désire augmenter son savoir et sa science religieuse. L’islam étant une religion de bon sens et d’équilibre, toutes les questions peuvent (et doivent) être posées, il s’agit simplement d’adapter ses propos à son interlocuteur. Il n’y a de honte à avoir que dans la désobéissance à Allah et Son messager !

 

A nouveau, il y a dans la vie du Messager, pour qui veut se réformer, l’exemple de ce qu’est l’islam lorsqu’il est compris et appliqué avec justesse. Prenons exemple sur ces hommes et ces femmes qui ont accompagné le prophète, paix et bénédictions sur lui, et ceux qui lui ont succédé sans jamais rien ajouter ni retirer de sa sunna afin de revenir à des valeurs nobles, saines et qui sont un bienfait pour tous les membres de la société.

 

Qu’Allah préserve nos enfants de la perversion de ce siècle et qu’Il raffermisse nos cœurs sur Sa voie.

Préservons nos cœurs, mes sœurs, et pour cela préservons nos yeux, nos oreilles, nos langues, nos mains et nos sexes de ce qu’Allah a rendu illicite et détestable.

 

Affectueusement, votre sœur qui vous aime en Lui

A propos de l'auteur
Tamara
As salamu 'aleykum,Tamara, autrement appelée Hanîfa, je suis de Suisse, reconvertie la veille de mes 20 ans, al hamduliLlah )) J'ai aujourd'hui vingt et quelques années, une poupounette née en 2013 et suffisamment de temps libre pour écrire de temps en temps wal hamduliLlah. En dehors de ceci, j'aime également les choses simples : lire, me promener, les photographies de paysages, cuisiner des gâteaux... rien d'original ; j'aspire à une vie simple, ce qui de nos jours semble compliqué !L'état de la communauté me préoccupe, (mon propre état également,) n'ayant pas tellement d'autres compétences j'essaie de mettre ma modeste plume au service de qui voudra me lire en espérant par la grâce d'Allah pouvoir toucher au moins un coeur... Tous mes rappels s'adressent d'abord et avant tout à moi !{ Et rappelle; car le rappel profite aux croyants. Wathakkir fa-inna alththikra tanfa'u almu/mineena وَذَكِّرْ فَإِنَّ الذِّكْرَى تَنفَعُ الْمُؤْمِنِينَ } [51.55 ]N'hésitez pas à me reprendre si je me trompe, n'hésitez pas à commenter mes articles si quelque chose n'est pas clair... Et implorons Allah de nous guider et de nous accorder Sa miséricorde <3

4 Commentaires

  1. Salam ahlikoum oukhty. BarakAllah oufik pour ce rappel. Quelle belle vertu que la pudeur mais on ne l’applique pas assez… qu’Allah nous facilite.

  2. waleykunna salam wa rahmatuLlah ♡ merci à vous les filles, wa fikunna baraka Allah ! C’est vrai qu’on a souvent du mal, Qu’Allah nous facilite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *