perle

La femme à travers les civilisations

La femme en islam est une perle précieuse ayant une grande place dans la religion mais aussi dans la société. Les médias nous font croire que les femmes musulmanes n’ont aucun droit et aucune liberté, mais tout cela n’est pas correct.

Les femmes représentent la moitié de la communauté, et elles éduquent l’autre moitié, elles sont en quelque sorte toute la communauté.” (Cheikh Abd Al Aziz Ibn Baz)” 
Le prophète alayhi salat wa salam, le meilleur des hommes, était très respectueux envers ses femmes. Selon Aïsha (radi allahou anha), il a dit « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec sa femme et je suis le meilleur avec mes femmes » (authentifié par At-Tirmidhi)
perle 
Nous allons voir ici le statut de la femme à travers les civilisations anciennes, en islam et dans le monde actuel. Avant l’arrivée de l’Islam, la femme n’était pas l’égal de l’homme. Elle n’avait pratiquement aucun droit comme on peut le voir dans les civilisations antérieures à cette noble religion.
  • Dans la Rome antique
La femme romaine n’avait aucun droit, elle était totalement soumise à l’homme. Les femmes n’avaient pas le droit à l’héritage car il devait revenir au fils aîné, l’homme avait le droit d’exclure ou de vendre un membre de sa famille.
  • Dans la Grèce antique
La femme grecque était privée d’instruction à tel point qu’on disait qu’elle était “une abomination, œuvre du Diable” (La Civilisation des Arabes, P. 408.). Elle aussi n’avait aucun droit. On empruntait la femme fertile à son mari afin qu’elle accouche des enfants d’un autre homme. Pour les hommes,la femme servait seulement à procrèer et s’occuper des tâches ménagère.

  • La femme dans la socièté de l’Inde ancienne

La femme indienne était dépourvue de droits, aprés la mort de son mari elle devait être incinérée avec lui. Cette coutume était pratiquée jusqu’à la fin du 19e siècle où elle a été abolie contre le gré des prêtres hindous. Elle avait parfois plusieurs maris, elle était considérée comme une fille de joie.

  • La femme dans la socièté juive ancienne

Quand la femme juive se marie, tous ses biens revenaient à son mari. Lorsque son mari mourrait, elle n’avait pas d’autre choix que de se marier avec son beau frère, sauf si ce dernier n’était pas d’accord. L’ancien testament 47 : « Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l’un d’eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau-frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l’épousera comme beau-frère ».

  • La femme dans la société chrétienne ancienne

La femme chrétienne ancienne ètait inférieure à l’homme et lui devait obéissance. Paul dit (Nouveau testament, Éphésiens 5:22-23) :«Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur ; car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l’Église»

  • La femme dans la société arabe préislamique 
La femme dans la socièté arabe était considérée comme un objet. Elle pouvait être donnée en héritage. Certains enterraient leurs filles vivantes car cela représentait un déshonneur pour la famille .
{Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté ; c’est Nous qui attribuons leur subsistance, tout comme à vous. Les tuer, c’est vraiment, un énorme péché.}
(Sourate 17 : Al-Isrâ, verset 31.)
  • La femme en islam et dans la société actuelle 
L’islam fait honneur à la femme, qu’elle soit mariée ou célibataire, elle est libre de disposer de ses biens et ne doit de compte à personne. Quand elle se marie, elle dispose d’une dote de mariage qu’elles peut utiliser comme bon lui semble, elle garde aussi son nom de famille. Les mères, en islam, sont traitées avec beaucoup d’égard.  L’islam recommande de les traiter de la meilleure façon qui soit.
Un homme vint voir le prophète Mohammed (alayhi salat wa salam) et lui demanda: “Ô messager de Dieu, quelle est la personne qui mérite le plus que je lui tienne compagnie?”  Le prophète (alayhi salat wa salam) répondit: Ta mère.  L’homme dit: “Et qui encore?”  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit: Ta mère.  L’homme demanda encore: “Et qui d’autre?”  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit: Ta mère.  L’homme demanda de nouveau: “Et qui encore?”  Le prophète (alayhi salat wa salam) dit: Ton père..  (Rapporté par Al Bukhâri et Muslim)
Dans la société occidentale actuelle la femme est souvent utilisée dans la publicité en tant que femme-objet, rabaissant ainsi sa valeur, elle n’est utilisée que pour augmenter les ventes d’un produit quelconque. Passer des heures devant le miroir à se coiffer et se maquiller pour s’exposer aux yeux de tous, ou sortir “libre”, protégée par un voile tout en plaisant à Allah le tout puissant. À qui devons nous plaire ? A la société de surconsommation dirigée par des hommes ou à notre créateur ?

 

Gustave le bon ( qui n’était pas musulman) a dit “l’Islamisme a relevé la condition de la femme, et nous pouvons ajouter que, c’est ici, la première religion qui l’ait relevée… ; toutes les législations antiques ont montré la même dureté pour les femmes…. “

oum.shaina

DÉCOUVREZ LA RÉDACTRICE

Sofia, amoureuse de la nature et créatrice du blog Oum Shaïna. Islam, beauté, enfant, nature, mode, santé et bien d’autres thèmes encore entièrement dédiés à la femme musulmane !
A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *