question-islam-comment

Je me lance dans la religion : Par où commencer

Voilà un sujet qui m’a tout d’abord rempli d’excitation, puis ensuite, fait une peur bleue tant, pour moi, une personne nouvellement arrivée dans la communauté est semblable à un papillon : merveilleux, fragile, virevoltant ci et là sans savoir vraiment où il va.

Et si mes propos éloignaient mon joli papillon loin des fleurs de la communauté ? J’ai donc tout d’abord pris le soin de contacter un imam qui m’a donné 3 conseils à prodiguer à nos nouveaux venus.

 

question-islam-comment

 

Premièrement, lorsque l’on se lance dans la religion, il est primordial de trouver une personne référente. Il faut qu’elle soit de confiance pour bien orienter le cheminement spirituel. Dans mon cas, je me suis agrippée à mon Cheikh, l’imam de la mosquée de Genève à l’époque. Je me rappelle avoir assistée à tous ses cours, avoir visionné des vidéos de conférences trouvées sur le net et avoir passé beaucoup de temps à le questionner (aujourd’hui encore)

Ce sentiment de sécurité est primordial car, comme chacun sait, l’inconnu a toujours provoqué de l’appréhension chez l’être humain. Il est bien plus agréable d’avancer dans le noir lorsque l’on est accompagnée. C’est d’ailleurs là, une des raisons pour laquelle, à l’arrivée des musulmans mecquois à Médine, le Prophète (SAWS) a désigné à chaque Ansâr un Emigrant de La Mecque afin que ceux-ci profitent de leur spiritualité acquise, et avancent plus rapidement dans leur cheminement vers Dieu.

Nous trouvons dans le Coran, des versets montrant l’importance de bien s’entourer (traduction approchée):

{Ce jour-là, les amis deviendront ennemis les uns des autres, à l’exception de ceux qui craignent Dieu. Ô mes serviteurs ! N’ayez pas peur, ce jour-là ! Ne vous affligez pas ! } Sourate 43, verset 67et 68

Plusieurs hadiths nous prouvent aussi l’importance de l’entourage (traduction approchée):

Abou Moussa rapporte que le Prophète (SAWS) a dit: “La compagnie d’une bonne et d’une mauvaise personne peut se comparer à celle du vendeur de musc et du forgeron. Le premier sent bon et soit vous donnera un peu de parfum, soit vous en vendra. Alors que le second sent mauvais et risquera de brûler vos vêtements.”

Ahmad rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « Ceux qui s’aiment pour Ma Majesté seront à l’ombre de Mon Trône le jour où il n’y aura d’autre ombre que la Mienne »

Abû Dawûd rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « L’individu partage la Foi de son ami. Aussi chacun de vous se doit de réfléchir en choisissant ses amis »

Maintenant, mon cas n’est pas une généralité, la personne de confiance que l’on choisira ne sera pas obligatoirement un homme de science. Il suffit que cette personne ait l’humilité de bien vous aiguiller (vers des personnes compétentes) avec amour et sagesse pour qu’elle soit votre meilleure alliée !

 

Une fois trouvé cette personne remplie de clairvoyance, capable de nous conseiller de la meilleur manière, nous arrivons au deuxième point primordial lorsque l’on se lance dans la religion: Essayer de trouver des activités islamiques pour rester en contact avec la Oumma !

Plusieurs activités au sein de la communauté s’offre à vous ! Vous rendre à la mosquée la plus proche de votre domicile pour prier en groupe, rencontrer d’autres sœurs, découvrir le milieu associatif de votre ville et, pourquoi ne pas participer activement à l’élévation et au bonheur de la communauté ?

Nous trouvons dans le Coran, des versets montrant l’importance de chercher la compagnie de la Oumma (traduction approchée):

{ Résigne-toi à la compagnie de ceux qui invoquent leur Seigneur au début du jour et à sa fin dans l’espoir de (voir un jour) Son Visage! } Sourate 18, verset 28

Plusieurs hadiths nous prouvent aussi son importance (traduction approchée):

Abû Ghudda  rapporte: « Lequel de ceux avec qui on s’assoit est meilleur ?” demanda-t-on au Prophète (SAWS). Il répondit: “C’est celui que le fait de voir vous fait penser à Dieu ; dont la parole augmente votre connaissance ; et dont l’action vous fait penser à l’au-delà»

Abû Dawûd rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « L’homme est sur le dîn de son ami intime. Que chacun considère donc celui qu’il prend comme ami intime»

 

Mais je suis aussi tentée de vous dire que les cours de Sciences Islamiques seront le meilleur moyen d’allier le contact avec la Oumma et la compréhension de l’Islam. Ce qui nous amène à notre troisième et dernier point : Cultiver une saine compréhension de l’Islam par une vision globale et un sens des priorités !

En effet, il est difficile d’appartenir à la communauté sans en connaître les fondements, les pratiques rituelles qui en découlent et aussi les obligations et interdictions.

L’accès à l’information est très facile de nos jours, grâce à internet, aux livres, aux supports audios… Mais il faut y faire très attention, beaucoup d’informations contradictoires circulent. Une personne sans connaissance a vite fait de s’y perdre, d’où l’importance de notre fameux compagnon décrit en début d’article.

Le prophète Mohamed (SAWS) nous a appris que l’apprentissage de l’Islam se faisait par transmission orale, c’est-à-dire par le « bouche à oreille », auprès de personnes compétentes et il nous enclin à la recherche du savoir.

Nous trouvons dans le Coran, d’innombrables versets montrant l’importance de chercher la science (traduction approchée):

{ Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui. Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. } Sourate 45, verset 13

{ Dis : «parcourez la terre et voyez comment Il a commencé la création. Puis comment Allah crée la génération ultime. Car Allah est Omnipotent” }. Sourate 29, verset 20

{ En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : « Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. } Sourate 3, verset 190-191

{ Les incrédules sont semblables à un bétail contre lequel on vocifère et qui n’entend qu’un cri et qu’un appel : sourds, aveugles ; ils ne comprennent rien. } Sourate 2, verset 171

Plusieurs hadiths nous prouvent aussi son importance (traduction approchée):

Al-Boukhariyy rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « Celui à qui Dieu (Allah) prédestine le bien, Il fait qu’il approfondit ses connaissances dans la science de la religion, la science ne vient que par l’apprentissage »

Al-Bazzâr rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « Le mérite du savoir dépasse celui de l’adoration. »

Muslim rapporte que le Prophète (SAWS) a dit : « Celui qui suit une voie à la recherche d’une science, Dieu lui facilite l’accès au Paradis. »

Pour finir, je vous dirais que la finalité de tout ça est le rapprochement spirituel vers Dieu, le développement de notre amour envers Lui. Chaque acte accompli aura pour mission de nous focaliser sur l’amour d’Allah qui nous poussera à l’obéissance, au délaissement des pêchés naturellement.

Et Allah est plus Savant.

 


Hijab inDÉCOUVREZ LA RÉDACTRICE

Sonia, créatrice du blog Hijab’In. Des articles sur tous les sujets, des informations sur la communauté féminine du monde! Voilà le projet de Hijab’in!

 

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *