verset-coran

Aïsha, la femme musulmane par excellence

Le rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) du mois de juillet 2002, fournit une évaluation assez dure sur la réalité des sociétés arabo-musulmanes, la conclusion la plus dramatique concerne les femmes qui sont “étouffées et opprimées dans toutes les sphères de la vie active avec entre autres 50% d’illétrées”. Beaucoup désigne l’islam comme responsable, alors que l’islam c’est tout le contraire, nous allons découvrir à travers Aisha (radi allahu anha) ce qu’est la réelle implication de la femme dans la société islamique et ce qu’elle devrait être puisque les femmes du prophête Muhammed alayhi salat wa salam doivent être notre exemple à suivre !

 

verset-coran

 

 

Loin du cliché de la femme musulmane soumise et effacée dans la société dépeinte par ses détracteurs, Aisha (radi allahu anha) est la femme musulmane par excellence, un islam au féminin qui n’en finit pas de démontrer l’importance de la femme au sein de la société musulmane. Aisha (radi allahu anha) était très réputée pour son intelligence et sa vivacité d’esprit. C’était une femme curieuse, intéressée par tout ce qui se déroulait autour d’elle. Aisha assistait aux révélations divines et en profitait pour apprendre, juger et observer. Cette merveilleuse femme était si avide de connaissances, chaque fois qu’une révélation parvenait au messager  Muhammad (alayhi salat wa salam), elle s’empressait de l’interroger sur le sens et les circonstances de cette révélation. Elle prenait soin de bien retenir les événements historiques qui ont été à l’origine d’un certain nombre de versets coraniques car ceux-ci étaient un élément indispensable pour faire un tafsir (exégèse, explication) correct des versets coraniques. Elle s’en servait également dans le fiqh (droit musulman). Aisha (radi allahu anha) fut ainsi parmi les premiers et les grands commentateurs du Coran. Elle était d’une intelligence sans pareil et surtout, elle avait une excellente capacité de mémorisation, elle, qu’Allah avait prédestinée au mariage avec Muhammad (alayhi salat wa salam), si dévouée et rigoureuse dans sa pratique religieuse, assidue aux prières de la nuit, elle passait de longues soirées à prier et implorer Allah. Proche des siens et de sa communauté elle était toujours à l’écoute des autres et de leurs sollicitations, elle donnait aux nécessiteux et aux pauvres sans limites et même à ses dépens.

 

A ceux qui pensent que la femme n’a aucune influence dans la société islamique et qu’elle est incapable de réfléchir, qu’ils reviennent aux sources de la religion et qu’ils observent la vie d’Aisha radi allahu anha, véritable exemple de droiture et d’implication, loin d’être une femme qu’on oublie, après la mort de Muhammad (alayhi salat wa salam) elle devient l’une des savantes les plus performantes de son temps, elle était une référence dans le domaine religieux à tous les niveaux (Qoran, Sunna, et Fiqh)A cette époque, chaque fois qu’une question religieuse, juridique ou autre, était compliquée ou délicate à résoudre, les fidèles et grands compagnons accouraient vers Aisha (radi allahu anha) chez qui ils trouvaient toujours une solution au problème. Aisha fait partie des plus grands émetteurs de fatwa que ceci en déplaise aux hommes !Cette femme “mufti”, ne se limitait pas à la stricte religion mais au contraire, elle était brillante dans pratiquement tous les domaines, elle excellait dans la maitrise de la langue arabe dans l’histoire de la civilisation, dans la médecine, dans les sciences de la généalogie et dans le domaine de la poésie. Elle conseillait vivement aux parents d’enseigner la poésie arabe à leurs enfants car, comme elle disait : “cela leur permettra d’avoir l’élocution facile en arabe”.

Par cette excellence dans tous les domaines, Aisha (radi allahu anha) prouve que la femme musulmane est définitivement une perle qui a une importance capitale, il est essentiel que les femmes musulmanes soient éduquées car ce sont elles qui éduqueront les hommes et femmes de demain. Ainsi dans l’idéal, les femmes musulmanes doivent s’efforcer de travailler sur leurs compétences, ainsi en tant que musulmanes nous pouvons par exemple :

  • Travailler à la maîtrise de la langue arabe, et l’enseigner à nos enfants
  • Lire, connaître et faire découvrir à nos enfants des poésies arabes
  • Connaître des bases rudimentaires en médecine au minimum ce qui est dit dans la médecine prophétique
  • S’instruire sur l’histoire de notre religion
  • Bien entendu, ne cesser de se cultiver en religion et ceci passe par la maîtrise de la langue arabe 

Il est indispensable que les femmes comprennent leurs pouvoirs et leurs droits, nous avons le devoir d’éduquer nos enfants et pour cela il nous faut un bagage intellectuel. Ne vous rabaissez pas et ne vous laissez pas amoindrir par les autres ! L’islam nous donne une place de choix, prenons là !

Pour aller plus loin et découvrir un peu plus Aisha, je vous conseille vivement de lire le livre d’Asma Lambaret “Aisha, épouse du Prophète ou l’islam au féminin” aux éditions Tawhid, ce livre est vraiment très intéressant et nous envahit d’une réelle envie de prendre sa place et de se battre pour notre Oumma en tant que femme chargée d’une grande mission d’éducation. Il est tant de nous imposer et de prouver notre valeur, il est temps que la femme musulmane décrite comme soumise soit décrite comme engagée, intelligente et brillante dans tous les domaines !

oum.shaina

DÉCOUVREZ LA RÉDACTRICE

Sofia, amoureuse de la nature et créatrice du blog Oum Shaïna. Islam, beauté, enfant, nature, mode, santé et bien d’autres thèmes encore entièrement dédiés à la femme musulmane !

Ces articles devraient te plaire aussi

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *