abu-ubayda

Les dix promis au Paradis : Abû Ubayda

Nous terminons cette série dédiée aux 10 promis aux Paradis avec Abû Ubayda

Abû Ubayda

Il s’appelle Amer ibn ’AbdAllah, plus connu sous le surnom de abu Ubayda, né en l’an quarante avant l’hégire. Il était maigre, le visage décharné, ba base était légère, sa aille haute. Certaines e ses dents étaient cassées.

Sa conversion et ses accomplissements

Il est l’un des premiers élus convertis à l’Islam. Il l’embrassa deux jours après Abû Bakr et grâce à lui, c’est à dire treize ans avant l’hégire. C’est Abû Bakr qui l’a emmené ainsi que Abderrahman ibn Awf, Uthman ibn Madh’oun et El Arqam ibn abi El Arqam chez le Prophete Muhammad ﷺ où ils proclamèrent leur conversion à l’Islam. Ils furent ainsi les premiers piliers sur lesquels fut bâti l’immense édifice de l’islam.

Il a prit part à la bataille de Badr et aux autres événements postérieurs. Le Prophete Muhammad ﷺ a dit à son sujet : ” chaque communauté à son homme de confiance. Quant à l’homme de confiance de cette communauté c’est Abu Ubayda Ibn Al Djerrah “.

De plus, il est rapporté dans les deux sahih qu’Abu Bakr avait dit le jour de la rencontre à la Saqifa des Banu Sa’ida : ” j’accepte pour vous un de ces deux hommes : prêtez-lui serment d’allégeance ! ” il entendait par là Umar Ibn Al Khattab et Abu Ubayda.

Abu Bakr l’avait envoyé comme émir à la tête d’une armée en Syrie. Lorsqu’il ordonna à Khalid de le rejoindre à partir de l’Irak, ce dernier prit le commandement de l’armée en raison de sa connaissance de la stratégie militaire. Lorsque Umar Ibn Al Khattab fut nommé calife, il destitua Khalid et le remplaça par Abu Ubayda en lui ordonnant de prendre Khalid comme conseiller militaire, il associa ainsi la confiance d’Abu Ubayda et le courage de Khalid (la passation des pouvoirs entre Khalid et Abu Ubayda pour le gouvernement de Syrie, a eu lieu après la bataille d’Al Yarmouk, Abu Ubayda devint ainsi le premier à être appelé l’émir des émirs).

Sa mort

Il est mort de la peste, l’année de l’épidémie de la peste, c’est à dire l’an seize de l’hégire mais le plus exact est que cette épidémie de peste a eu lieu en l’an dix huit. Il est décédé dans le village de Fahl ou d’Al Djabiyya. Une tombe située à proximité d’une côte, à cet endroit, lui a été attribuée. Et Allah est plus savant. Il avait lors de sa mort 55 ans.

A propos de l'auteur
Ilham
As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *