,السٌَلامُ عَلَيْكُمْ وَ رَحْمَةُ اللهِ وَ بَرَكاتُهْ

 Ibn Rajab, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit :

« Salamah Ibn Souhayl disait : « Le mois de Cha’bân, c’est le mois des lecteurs ! », Habib Ibn Thabit disait lorsque Cha’ban entrait : « C’est le mois des lecteurs ! » et ‘Amrou Ibn Qayss Al-Moulay fermait sa boutique et se consacrait à la lecture du Coran. »

(Source : Latâ-if al ma’ârif fima limawassim al-‘am min al-wathâ-if, Ibn Rajab)

 

 

jeûner au mois de Cha'ban

OBJECTIF N°2 : JE LIS LE QUR’AN QUOTIDIENNEMENT

Lire le Qur’an quotidiennement est très certainement l’une des actions les plus bénéfiques pour le croyant. Les bienfaits de la lecture du livre d’Allah sont tellement nombreux que cela mériterait bien plus qu’un simple post.

Pour certaines, c’est une habitude déjà acquise et les mois de Cha’ban et Ramadan sont l’occasion de redoubler d’efforts et de se fixer des objectifs plus élevés.

Pour d’autres la lecture du Qur’an ne fait pas encore partie du quotidien et le mois de Cha’ban est l’occasion de s’y mettre et de trouver un ryhtme journalier, si petit soit-il. FIxez-vous ne serait-ce qu’une page ou deux pour commencer et ensuite vous augmenterez la quantité pendant Ramadan in Sha Allah. Dites-vous que la lecture du Qur’an fera désormais partie de votre vie et cela même après Ramadan.

Et surtout peu importe votre niveau de lecture, n’oubliez pas de lire avec méditation, car c’est bien cela qui nourrit le cœur !

____________________________________

Selon Ibn AL Qayyim (rahimahou LLah) :

” De façon générale, rien n’est plus utile au coeur que la lecture du Coran avec méditation et réflexion. Cela réunit en effet toutes les étapes que traversent ceux qui cheminent (vers Allah), toutes les situations vécues par ceux qui agissent et tous les degrés de ceux qui connaissent (Allah).
C’est cela qui engendre l’amour, la hâte de Le rencontrer (Shawq) la peur, l’espoir, le dévouement (inâba), la confiance, la satisfaction, le fait de s’en remettre à Lui, la reconnaissance, l’endurance et toutes sortes d’états qui font que le coeur vit et atteint la perfection.
C’est également ce qui éloigne de tous défauts et actions blâmables qui causent la mauvaise santé du coeur et sa mort.
Si les gens savaient tout ce que renferme la lecture du Coran avec méditation, ils auraient tout délaissé pour s’y adonner.
Celui qui lit avec réflexion et s’arrête sur un verset dont il a besoin pour soigner son coeur se doit de le répéter, même s’il doit le faire cent fois, voire toute une nuit, car lire un verset avec réflexion et méditation est préférable à la lecture du Coran en entier sans méditer dessus, ni à chercher à en comprendre le sens.
Cela est également plus profitable pour le coeur et plus propice à l’obtention de la foi et à la dégustation de la saveur du Coran.”

Extrait de Miftâh Dâr As Sa’âda p.89