UMMI & CO

Vous aussi, offrez ce précieux cadeau à vos enfants

confiance en soi
Oum Ismail
Rédigé par Oum Ismail

Avenue des sœurs est fier aujourd’hui de vous inciter à faire un cadeau à vos enfants. Chaque jour, par étapes. Chaque jour un peu plus. Plus qu’un «coup» de pouce, il s’agit de forger, booster, renforcer quelque chose de précieux en eux : la confiance en soi.

Cette mine d’or que chaque parent aimerait voir grandir en ses enfants naît de plusieurs manières. Et si l’on voudrait tout faire pour la voir se développer en eux c’est justement pour deux raisons :

1. Elle n’est pas innée. Au contraire, elle se développe ou bien reste enfouie, prête à s’éveiller un jour.

2. Nous avons tous les clés en main, en tant que parents, pour les aider à l’acquérir. Non seulement des professionnels ont travaillé pour nous la question, mais nous avons le plus beau des modèles en notre Bien-Aimé, paix et salut sur lui.

Mais tout d’abord, la confiance en soi, ça veut dire quoi ?

C’est cette assurance en nos capacités, en nos compétences. Tout simplement le fait de croire en soi. Et pour cela, la psychothérapeute Isabelle Filliozat a décrit quatre étapes fondamentales qui seraient la source de son développement. Pour faire naître la confiance en soi chez nos enfants ce n’est pas lorsqu’ils seront en pleine adolescence qu’il faudra s’atteler à la tâche. C’est plutôt à pas de velours que l’on vous invite à en construire la base.

Premier pilier : la sécurité intérieure

Le sentiment de sécurité, pour nos enfants, s’éveille tout d’abord dès les premiers instants de la vie. C’est lorsqu’ils se sentent aimés, protégés, entendus que commencerait le chemin de l’assurance. Par de la bienveillance !

Et cela, nous les parents, nous les mamans, nous savons le faire. Alors insistons, construisons le socle de cette confiance en leur valeur par de l’amour, de la tendresse. Nous avons le plus éloquent des exemples en notre prophète Mohamed, paix et salut sur lui.

Un jour, alors que le prophète embrassait Hassan, qu’Allah l’agrée, un homme lui dit : «  Par Allah, j’ai dix enfants et je n’ai jamais embrassé l’un d’eux.» Le prophète le regarda et lui dit : «  Et que puis-je pour toi si Allah a ôté la miséricorde de ton cœur ?»

Seconde étape : l’affirmation des besoins

Les enfants, quant à eux, savent très bien nous faire comprendre ce qu’ils ressentent et ce dont ils ont besoin. Par des pleurs lorsqu’ils sont petits, plus tard avec leurs mots lorsque nous parvenons à les écouter. Par dessus tout, ce qu’il faudrait, c’est leur faire ce cadeau d’apprendre à les entendre. Pas tous les jours facile ! Nos amours ont cette capacité à essayer de nous faire comprendre qu’avoir confiance en soi c’est aussi pouvoir avoir confiance en ceux qu’on aime.

Troisième étape : acquisition des compétences

Croire en soi commence donc par se sentir aimé, en sécurité affective, émotionnelle et physique. Si c’est dans un second temps avoir la possibilité de dire « je », c’est aussi avoir le droit de s’essayer et d’apprendre. Un enfant encouragé, qui se sent en droit de faire des expériences et même des erreurs, voit sa self confidence grandir en lui. On lui offre ainsi des ailes. Par un regard, on lui dit qu’il sait le faire. Par une parole bienveillante on devient son premier mentor pour voir la confiance en ses moyens devenir un de ses moteurs.

Quatrième étape : la reconnaissance par les autres

Et qui donc parmi l’entourage de l’enfant représente le mieux cet autrui dont l’avis pèse à ses yeux si ce n’est ses parents ? Comment espérer que nos petits une fois grands se sentent armés face au monde qu’ils côtoieront s’ils se voient dénigrés ou contraints de s’effacer dans leur foyer ?

Ainsi le meilleur des cadeaux qu’un parent puisse offrir à son enfant pour voir se développer en lui la capacité à croire en lui dans la vie, c’est d’accorder de la valeur à ce qu’il dit, à ce qu’il fait, à ce qu’il compte entreprendre.

Préserver sa dignité en ne l’humiliant pas, être juste entre ses enfants pour ne pas affaiblir son estime de soi sont autant d’actes pour l’aider à croire en sa valeur.

Soyez équitables envers vos enfants.

En fait, cette valeur on ne la lui offre pas…elle est déjà là, cadeau de naissance venant de El Wahab, le Grand Donateur. Alors ne détruisons pas ce dépôt que sont nos enfants et leur honneur. Et prenons la confiance en soi pour ce qu’elle est : une graine cachée quelque part en eux qui, telle une plante, ne demandant qu’à grandir et fleurir.

A propos

Oum Ismail

Oum Ismail

Maman de 5 enfants, dont une petite dernière instruite en famille, je suis aussi auteure de contes et rédactrice. Vous pouvez retrouver mon parcours et mes livres sur mon site www.mes-id-mots.com.

Laisser un commentaire