ISLAM

Les éminentes femmes du paradis

Ilham
Rédigé par Ilham
coran-français

Le sujet des femmes est vaste comme chacun sait. Et la plupart du temps, il nous amène à la polémique malheureusement. Pourtant l’Islam est une religion facile. Elle est cohérente, il suffit de faire preuve de bon sens. Le Coran et les hadiths nous parlent de nombreuses fois de femmes au comportement exemplaire. Lorsque le nom d’une femme est cité dans notre Livre Saint ou dans les hadiths, la marche à suivre est  claire : soit les textes nous en parlent en bien et cette femme doit devenir un modèle, soit ils nous en parlent en mal et nous devons alors nous écarter de ce genre de comportement.

Le prophète (sallahu alayhi wa salam) a dit « Les éminentes femmes du Paradis sont Marie, fille de Imran, Assia, fille de Mezahem, femme de Pharaon. Khadîja, fille de Khuwaylid, et Fâtima, fille de Muhammad. » (Rapporté par Ahmed et Hakim).

Soubhanallah, ces merveilleuses femmes, grâce à leur foi à toutes épreuves et leur amour pour Allah, ont su gagné leur place au Paradis !  Un seul objectif doit nous animer : leur ressembler ! S’inspirer de leur vie, de leurs épreuves et de leur courage pour essayer à notre tour de gagner notre place au Paradis insha’Allah.

 

femme-paradis-eminente

 

Maryam, la dévouée

Pour ma part, j’ai toujours eu de l’admiration pour Maryam(RA). Avant même qu’Allah me fasse l’honneur de guider mes pas, cette femme m’interpellait. Je me demandais comment un être humain pouvait engendrer autant d’admiration dans le monde.

Dès son plus jeune âge Maryam, a dévoué sa vie à Son Seigneur. Recueillie dans son sanctuaire, elle consacrait son temps à adorer Allah. En réalité sans le savoir, elle se préparait à devenir mère du Prophète Issa (alayhi salam).

Le Coran nous apporte beaucoup de versets où l’on évoque Maryam(RA), mère de ‘Issa (AS). Une sourate entière lui est même consacrée, quel honneur ! On peut y lire, par exemple, la description du miracle de la naissance de son fils ‘Issa alors qu’elle était vierge.

23. { Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! « 

24. Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle , [lui disant : ] « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

25. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

26. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] « Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain ». } (sourate Maryam)

Mais ce n’est pas la seule sourate qui parle de Maryam (RA). On la retrouve dans la sourate 3 , dans laquelle Allah nous apprend à quel point elle est au-dessus de toute autre femme. Cette sourate porte le nom de la famille d’Imran (père de Maryam), c’est un honneur de plus à lui attribuer. C’est dire à quel point cette femme a une importance capitale dans notre religion.

42. { Et lorsque les Anges dirent :  » O Marie !Dieu t’a élue ,t’a purifié et t’a élue au-dessus des femmes des Humains « 

43. O Marie ! sois pleine de dévotion à ton Seigneur, prosterne-toi et courbe-toi avec ceux qui se courbent } (sourate la famille d’Imran)

Dans cette sourate, on apprend que les Anges venaient visiter Maryam afin de lui donner des mets ou lui annoncer la Destinée que Dieu lui réservait. Quel être humain qui n’est pas prophète a eu cet immense honneur de recevoir leur visite ?

37. { Chaque fois que celui-ci entrait dans le sanctuaire où elle se trouvait, il trouvait près d’elle de la nourriture. « Ô Marie ! d’où vient cette nourriture ? » lui demanda-t-il un jour. Elle répondit : « Cela me vient de Dieu. Dieu donne sans compter à qui Il veut. }

45.  {(Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : « Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce une parole de Sa part : son nom sera « al-Masih » « Hissa », fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah » .} (sourate la famille d’Imran)

La vie pieuse de Maryam nous enclin a beaucoup d’humilité en tant que femme. Son noble caractère décrit dans le Coran nous oblige à nous surpasser. Même si nous sommes loin d’arriver à son niveau ou celui des autres femmes citées dans le hadith, le fait qu’un être humain puisse arriver à un tel degré de piété, nous donne beaucoup de fierté d’appartenir à une telle communauté.

 

Assiya, la martyre

« Beaucoup d’hommes ont atteint la perfection, mais parmi les femmes seules Maryam bint Imran, Assiya, la femme de Pharaon l’ont atteinte. Cependant, le mérite d’Aïcha par rapport aux autres femmes est comme celui du potage aux miettes de pain par rapport aux autres mets. » Rapporté par Boukari

Assiya fut l’épouse de Pharaon et la mère adoptive du Prophète Moussa (alayhi salam). Elle l’éduqua avec amour et le protégea de Pharaon et de ses hommes.

{ Et la femme de Pharaon dit : « Cet enfant réjouira mon oeil et le tien! Ne le tuez pas. Il pourrait nous être utile ou le prendrons-nous pour enfant ». Et ils ne pressentaient rien. } Sourate 28 Verset 9

Assiya est pour toute femme un exemple de foi et d’endurance. Alors que son mari se prenait pour Dieu, et qu’il demandait à son peuple de se prosterner devant lui,  le maltraitait et lui faisait subir les pires injustices, Assiya savait qu’il n’était qu’un mortel qui n’avait aucun des pouvoirs qu’il prétendait avoir.

Assiya avait une grande foi en Allah alors qu’elle vivait sous le toit de Son ennemi. Lorsque Moussa fut de retour après son exil, elle crut tout de suite en son message et sût qu’il était l’envoyé d’Allah. Mais lorsque Pharaon découvrit qu’elle croyait en Allah et dans le message apporté par Moïse, il la fit écartelée. Avant de mourir Assiya prononça ces paroles mentionnées dans le Coran

{ Dieu fit un exemple, pour ceux qui croient, de la femme de Pharaon, quand elle dit: « Seigneur, bâtis-moi près de Toi une demeure au Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de ses oeuvres. Sauve-moi d’un peuple d’iniquité. » } (Sourate 66 verset 11)

Quel bel exemple de patience ! Qui d’entre nous pourrait aujourd’hui supporter de vivre au côté d’un des pires ennemis d’Allah et endurer avec conviction jusqu’à sa mort ?

 

Khadija (raddi allahu anha), l’aimante

Le Prophète  a dit :  » La meilleure des femmes au monde a été Marie; la meilleure des femmes de ma Communauté a été ma première épouse Khadîja. »  [ Rapporté par Al-Bouhkari].

Khadija Bint Khuwaylid fut la première épouse du Prophète Muhammad (sallahu alayhi wa salam). Elle était une femme belle, riche et influente.

Elle resta sa seule et unique épouse jusqu’à ce qu’elle décède en trois années avant l’hégire. Ils menèrent une vie de couple et de famille heureuse. Le prophète aimait Khadija d’un amour sincère à tel point que plus tard Aïcha dira  « C’est comme s’il n’y avait eu d’autres femmes au monde que Khadîdja. »

Elle lui donna 7 enfants dont elle s’occupait en même temps que ses affaires et son commerce. Après la révélation, elle fut la première femme à embrasser l’Islam et accompagna le Prophète (saws) dans toutes les souffrances et les persécutions qui leur étaient infligées.

Elle le réconfortait et le rassurait également lorsque le Prophète (saws) était effrayé de recevoir la révélation et croyait devenir fou. Ainsi elle lui disait :

« N’aies pas peur ! Dieu ne te mettra jamais à mal. Dieu ne te fera que du bien car tu aides tes proches, tu soutiens ta famille, tu gagnes honnêtement ta vie, tu maintiens les autres dans la droiture, tu donnes asile aux orphelins, tu dis la vérité, tu ne t’appropries pas frauduleusement les dépôts, tu secours ceux qui n’ont rien, tu fais du bien aux pauvres et tu traites tout le monde avec courtoisie. »  [ Rapporté par Al Boukhari ]

Elle mit tous ses biens au service du Prophète (saws) et lui accorda une totale confiance. Le prophète (saws) a dit à son propos : « Elle a eu confiance en moi lorsque les autres ne m’ont pas cru. Elle a mis ses biens à ma disposition pour la cause de l’Islam. » Rapporté par Al-Bukhâri et Muslim

Par son amour, sa dévotion et sa confiance totale dans le Prophète (saws), Khadija a gagné sa place au Paradis. Le Prophète Muhammad  avait d’ailleurs été chargé de lui annoncer : « Elle aurait, au Paradis, une maison de nacre et qu’elle n’y serait troublée par aucun bruit.» Ou, selon une autre version : « […] d’où seraient exclus la fatigue et les cris. »

 

Fatima, la courageuse

Le prophète a dit à son propos « Fatima est une partie de moi-même, me fait du tort ce qui lui fait du tort et m’afflige ce qui l’afflige. »

Fatima était la dernière fille du Prophète (saws) et de Khadija. Alors que tous ses enfants moururent avant lui, seule Fatima vécut jusqu’à sa mort. Très tôt Fatima fut preuve d’un grand courage. Alors qu’elle était encore une enfant elle était témoin des persécutions que subissait son père.

Notamment, un jour que le Prophète  priait auprès de la Ka’abâ, `Uqba, un des Quraysh, déversa sur lui les viscères d’une brebis. L’Envoyé de Dieu poursuivit néanmoins sa prière tandis que Fatima se précipita pour le débarrasser de ces immondices et le nettoyer, malgré les moqueries des Quraysh.

Il y avait beaucoup d’amour entre le Prophète (saws) et Fatima.

Aisha [qu’Allah soit satisfait d’elle] a rapporté : « Je n’ai jamais vu personne qui ressemblât autant à l’Envoyé de Dieu, tant par la façon d’être que pour la guidance et la dignité, que Fâtima. Lorsqu’elle entrait chez lui, il se levait pour aller à sa rencontre, lui prenait la main, l’embrassait et la faisait asseoir à sa place. »

Plus tard Fatima devient l’épouse de Ali avec qui elle eut 2 garçons et 2 filles. Elle travaillait durement pour apporter de quoi subvenir à sa famille. Là aussi elle faisait preuve de patience et de courage. Elle était  parmi les femmes actives de la communauté qui soignait les blessés durant les guerres et leur donnait à boire.

Elle accompagna le Prophète jusqu’à sa mort, qui lui provoqua d’ailleurs une grande tristesse. Quelques temps après elle tomba également malade et mourut en ayant eu la bonne annonce de son père qu’elle aurait sa place au Paradis. Et quelle place !

Le Prophète a déclaré : « Fâtima est la reine des femmes habitant le Paradis. » [ Rapporté par Al Boukhari ]

 

Je finirai par un clin d’œil à notre communauté qui a beaucoup de facilité à pointer le doigt sur les dérives de ses frères et sœurs. Gardez en tête ces exemples : Les meilleures des femmes sont musulmanes, nous avons ce même point commun, rien que pour ça aimons-nous les uns les autres avec fierté et compassion ! ♥

 


Hijab inDÉCOUVREZ LA RÉDACTRICE

Sonia, créatrice du blog Hijab’In. Des articles sur tous les sujets, des informations sur la communauté féminine du monde! Voilà le projet de Hijab’in!

 

A propos

Ilham

Ilham

As salamou alaykoum ! Je suis Ilham, fondatrice d'Avenue des Sœurs, passionnée par tout ce qui concerne ma oumma et animée par l'envie de voir mes sœurs fillah s'épanouir tant dans leurs activités quotidiennes que dans leur foi

1 Commentaire

  • As Salam Alaykoum Wa Ramatoullah Wa Barakatuh
    Excellent post ! J’aime beaucoup ton blog. Par contre il y a une erreur / Khadijia ( qu’Allah l’agrée ) a eu 6 enfants : Abdellah , Al Qassin , Fatima , Royaqa , Oum Khaltoum et Zeyneb ( qu’Allah les agrés).
    Le Prophète alayhi salat wa salam a bien 7 enfants , le 7ème Ibrahim , n’était pas à Khadiia ( qu’Allah l’agée ) mais à Mariam La Copte ( qu’Allah l’agrée ).
    BarakAllahu Fik , pour ta compréhension et ton partage de connaissance.

Laisser un commentaire