ISLAM

Les 4 secrets pour une prière avec concentration

concentration dans la prière-min
Rédigé par Marie

La concentration dans la prière, c’est une chose que beaucoup d’entre nous avons du mal à trouver. C’est surprenant de constater comment dès que nous entrons en prière, un flot de pensées ou d’idées nous envahit.
« J’ai oublié de rappeler untel … » »Ah qu’est-ce qu’on a bien rigolé hier soir… » « Tiens je sais ce que je vais faire à manger… »
Et on a beau chasser une pensée, une autre arrive aussitôt. Mais pourquoi ?? me direz-vous… Il y a plusieurs raisons à cela et alhamdouliLlah il y a des solutions .

1- L’art perdu de ne rien faire

Dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, nous sommes constamment sollicités par toutes sortes d’informations : des pubs, des affiches partout, des notifications à tout va, des vidéos… et tout ça à la vitesse grand V, sans avoir vraiment le temps de les « digérer ».
Quand nous avons un moment creux, où nous n’avons rien à faire, nous allons naviguer sur internet, consulter notre fil d’actualités, allumer la télé… En bref, nous n’avons aucun moment où nous laissons nos pensées voyager, venir à nous, un moment où nous laissons libre cours à nos réflexions ou notre imagination. Un des seuls moments où notre esprit n’est pas sollicité et où nos pensées ont libre court, c’est la prière.

La solution :
Il s’agit d’avoir des moments où l’on ne fait rien, où l’on réfléchit, on pense, on se souvient… Un moment de calme. Quelques minutes par jour suffisent.

2- On ne pense pas assez à Allah

Quand on regarde une journée type, on remarque que l’on pense très peu (voir jamais) à Allah. C’est donc normal qu’il soit difficile de penser à lui pendant les quelques minutes que dure une prière. Où alors ça reste assez superficiel, ce ne sont pas des sentiments profonds et c’est donc facile de se laisser distraire. Pour que l’on se rende compte avec profondeur à qui on s’adresse, à qui on demande, devant qui nous nous tenons, ça demande un travail en dehors de la prière.

La solution :
Prendre l’habitude de penser à ce qui nous entoure ou à ce qui nous arrive et de voir derrière ces choses la puissance d’Allah, sa sagesse, sa perfection, son décret…etc. En vérité nous sommes cernés par le rappel, à nous de ne pas nous en détourner.

 

{ 3. Il y a certes dans les cieux et la terre des preuves pour les croyants.
4. Et dans votre propre création, et dans ce qu’Il dissémine comme animaux, il y a des signes pour des gens qui croient avec certitude.
5. De même dans l’alternance de la nuit et du jour, et dans ce qu’Allah fait descendre du ciel, comme subsistance [pluie] par laquelle Il redonne la vie à la terre une fois morte, et dans la distribution des vents, il y a des signes pour des gens qui raisonnent. }  S Al Jathiya -V3 à5 

 

3- On ne donne pas une assez grande valeur à la prière

Si nous donnions une plus grande valeur à la prière, que nous lui donnions un sens élevé, alors il serait plus difficile de se laisser distraire par nos pensées. Nous serions conscients de l’importance de ce que nous sommes en train de faire et de l’importance d’y être totalement présent.

La solution :
Connaitre l’histoire de la révélation de la prière et connaitre l’importance de la prière pour notre vie future.

D’après Abdallah Ibn Qart (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La première chose sur laquelle le serviteur est jugé le jour de la résurrection est la prière, si elle est bonne les autres actes seront bons et si elle n’est pas bonne les autres actes ne seront pas bons » » (Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani )

 

4- On ne prépare pas notre entrée dans la prière

On vit nos vies à 100 à l’heure, passant d’une chose à l’autre sans se poser une minute et on pense que l’on peut »switcher » en mode « prière avec concentration » de la même manière… mais c’est faux. Une prière ça se prépare intérieurement et extérieurement.

La solution :
– Faire les ablutions avec conscience (nos péchés tombent avec l’eau, ALLAH nous purifie,…).
– Choisir un endroit calme et rangé (le moins de distraction possible).
– Choisir quelles sourates nous allons réciter (le plus : en avoir lu le sens et l’interprétation avant).
– Avoir réfléchi sur le sens des invocations que l’on prononce dans la prière.
– Se vider l’esprit une ou deux minutes avant de commencer.
– Se mettre dans le bain (faire du dhikr, lire un peu le coran, faire 2 rakaat ou faire do’a…etc).
– Demander l’aide d’Allah, car au final tout vient de lui.

Voilà pour les 4 principaux conseils, j’espère qu’ils vous seront utiles. N’hésitez pas à partager l’article car c’est une question qui concerne la plupart d’entre nous à un moment ou à un autre .
Marie

 

Crédit photo : kzenon / 123RF Banque d’images

REJOINS-NOUS !

Et reçois toutes nos infos, bons plans et supports gratuits ^^

A propos

Marie

Précédemment rédactrice du blog objectif din, c'est avec plaisir que je participe aujourd'hui à Avenue des Soeurs. Parmi mes différentes casquettes : conseil en gestion du temps, entrepreneure, rédactrice ...

12 Commentaires

Laisser un commentaire