BUSINESS

Travailler en tant que musulmane : quelle voie choisir ?

travail-musulmane
Sirine S.
Rédigé par Sirine S.
atelier couture en ligne

Allier religion et travail, voilà un défi au cœur de nos préoccupations. Cette question est d’autant plus récurrente en France, là ou le voile empêche l’accès à certains domaines. Quoiqu’il en soit, la Oumma réagit et travailler comme indépendante apparaît comme un compromis plutôt satisfaisant. Voici quelques métiers qui vous permettront de travailler sans mettre vos convictions de côté. Si vous êtes en pleine réflexion sur votre orientation, c’est le moment de regarder.

Vous êtes plutôt créative avec une âme d’artiste ?

Peintre ou illustratrice : Pour les plus créatives, sachez que la peinture et l’illustration sont de plus en plus répandues. La communauté a besoin de ce genre de talents respectant les préceptes islamiques.

Pâtissière : Vous êtes gourmandes et aimez faire plaisir aux autres, passez votre CAP pâtisserie et passez en mode pro ! Vous pourrez travailler dans votre cuisine et livrer à vos clients.

Traiteur : Vous êtes plutôt salé ? Proposez des services de traiteur ! Les formations sont variées : CAP cuisine, BEP hôtellerie-restauration, métiers de la restauration et de l’hôtellerie, MC employé traiteur, Bac pro restauration, Bac pro métiers de l’alimentation, BP cuisinier, BP charcutier-traiteur, BM charcutier-traiteur. Renseignez-vous bien pour savoir quels produits vous devrez cuisiner !

Créatrice de produits faits-main : Créer des objets de ses propres mains et les revendre, voilà un défi intéressant. Objets personnalisés, création de lignes de vêtements, décoration d’intérieur, cosmétiques naturels, : à vous de vous spécialiser dans un domaine qui vous plaît. Vous pourrez vendre lors des salons, des marchés ou via internet.

Décoratrice d’intérieur : Si la déco est une vraie passion pour vous et que vous aimez suivre les tendances dans le domaine, pensez à ce métier ! De Bac + 2 à bac + 5, les formations reconnues par le Conseil français des architectes d’intérieur sont variées. Il existe aussi des formations privées à distance ! Voici quelques propositions de formations : BTS design d’espace, BTS agencement de l’environnement architectural, DMA décor architectural, DSAA architecture intérieure et design de produits et enfin, diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur. C’est une liste non exhaustive.

 

Prendre soin des autres et le service à la personne vous passionne ?

Si oui, voici nos suggestions :

Assistante maternelle : Le CAP petite enfance est un plus pour vous permettre de garder des enfants à votre domicile. En réalité ce métier n’exige pas de diplôme spécifique obligatoire mais il faut obtenir un agrément et suivre une formation obligatoire d’une soixantaine d’heures.

Auxiliaire de vie sociale : Aider les personnes âgées ou handicapées vous anime ? Passez votre diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP. Pour le passer, il n’y a pas de niveau exigé.

Infirmière libérale : Vous travaillerez dans un cabinet ou à votre compte en vous déplaçant au domicile des patients. Pour accéder à ce métier, il faut obtenir le diplôme d’État d’infirmière, reconnu comme un Bac + 3.

Aide soignante : L’aide soignante peut exercer directement chez les patients également. Elle doit justifier d’un diplôme d’État d’aide-soignante.

Coachs-formateurs : Vous souhaitez accompagner les gens  pour les aider à se reprendre en main ou à accomplir de nouvelles choses ? Devenez coach de vie ou trouvez le domaine qui vous convient. On ne s’improvise pas coach, il y a des diplômes, des écoles qui forment à ces métiers. Il faut avoir des compétences techniques, des connaissances en psychologie, en management.

Psychologue : Avoir des soins psychologiques qui respectent l’éthique musulmane n’est pas une mauvaise chose. Si vous aimez conseiller et accompagner les personnes qui en ont besoin, le master psychologie n’attend plus que vous !

Médecin : Choisissez une spécialité ! Gynécologue, dentiste ou médecin généraliste, la Oumma et plus particulièrement les femmes ont besoin de vous.

Sage femme libérale : Vous accompagnerez les patientes tout au long de la grossesse, puis lors de l’accouchement et enfin durant la période post-accouchement dans le cadre du suivi mère-enfant.  Pour devenir sage-femme, le cursus universitaire dure cinq ans, dont une année commune aux étudiants en médecine, chirurgie dentaire et pharmacie, puis 4 années d’études en école spécialisée jusqu’à l’obtention du diplôme d’état.

 

Vous êtes une littéraire dans l’âme ?

Autant dire qu’il y a du choix !

Auteure : Si vous avez une jolie plume et des choses à raconter, c’est le moment de mettre votre savoir à profit. En version papier ou e-book, lancez-vous : éducation, environnement, conseils divers, tout est possible.

Rédactrice / Correctrice : Si vous avez un profil littéraire et que vous justifiez d’études dans le domaine, vous pouvez corriger et relire des textes variés pour les professionnels mais aussi les particuliers comme les thèses des étudiants, des e-books ou des fiche produit. Vous pouvez également rédiger ces textes ! Des formations en journalisme, communication et lettres sont les bienvenues !

Traductrice : Voilà un métier très courant en indépendant. Traduisez des textes techniques ou littéraires, collaborez avec des agences de traduction, des entreprises ou même des maisons d’édition. De nombreuses filières mènent à ce métier : LLCER, LEA, etc.

Professeure : Vous pourriez enseigner dans une école musulmane, dans un autre pays, dans un institut féminin, à domicile ou même en ligne ! Transmettre la science est très important. Vous serez l’école des générations.

 

Vous aimez le numérique et les métiers 2.0 ?

Voilà un domaine qui vous propose un très grand nombre de métiers !

E-commerçante : C’est le métier en vogue ! Dans n’importe quel domaine, vous pouvez créer votre e-boutique : papeterie, produits bio, vêtements, bonbons, tout est possible. Avec des études de commerces, de marketing ou de communication vous aurez de bonnes bases.

Graphiste : Avec le développement du e-commerce, les graphistes ont la cote ! Il est important d’avoir une bonne identité graphique alors formez-vous à la communication visuelle.

Blogueuse: Si vous avez un thème de prédilection, lancez un blog, générez des vues, vendez des espaces publicitaires, faites des articles sponsorisés et tentez d’en faire votre métier. Il peut s’agir d’un blog qui traite d’une spécialité que vous avez étudié ou d’un thème qui vous plaît. Pour plus de détails sur ce métier, n’hésitez pas à lire : Blogueur, blogueuse, le nouveau métier en vogue dans la communauté

Développeur/webmaster : Voici des professions incontournables dans cette révolution du Web. Avoir des sites internet de qualité et « responsive » est aujourd’hui indispensable pour se démarquer. Beaucoup sont autodidactes mais, il vaut mieux avoir une formation de minimum BAC + 2 dans la communication, l’informatique ou le graphisme. Les formations au métier de développeur se multiplient.

Expert-Comptable : Soyez sous-traitant des entreprises, traducteurs ou indépendants qui vous confieront leur comptabilité. L’honnêteté est une qualité indispensable. Il faudra s’inscrire à l’ordre des des experts-comptables et prêter serment. Trois diplômes sont à obtenir. Le dernier est le DEC diplôme d’expertise comptable, (bac + 8).

Conseils Marketing et communication : Pour accompagner les entrepreneurs qui se lancent sur le web, votre expertise sera indispensable. Aidez-les à mettre en place leur communication, leur identité visuelle et le marketing de leurs produits.

Organisatrice d’événements : Vous aimez organiser des journées inoubliables ? Voici un métier qui pourrait vous convenir. L’organisatrice événementielle prend en charge la conception, les préparatifs et l’organisation matérielle et logistique d’événements particuliers ou professionnels (mariage, réception, séminaires, inauguration, …). C’est un métier qui ne requiert pas de qualification particulière si ce n’est d’avoir un sens commercial extrêmement développé, un carnet d’adresses bien rempli et surtout de la créativité et de la rigueur.

Voilà pour notre liste ! N’hésitez pas à la compléter en commentaires. Et si vous pratiquez des métiers que nous n’avons pas cité ici vos retours d’expérience sont les bienvenus.

Si vous cherchez encore votre voie, il est de votre responsabilité d’évaluer si le suivi des formations et tout ce qu’elles impliquent comme stage, tenue exigée, etc. sont compatibles avec l’éthique musulmane. Le contexte d’exercice de la profession est aussi à prendre en considération. Pensez à l’option « candidat libre » lorsque c’est approprié et possible. De même, sachez que de plus en plus de formations sont accessibles en ligne ou à distance. Il y a souvent plusieurs moyens d’atteindre son objectif, alors qu’Allah vous facilite, vous êtes capables de beaucoup de choses, nous en sommes persuadées. ^^

A propos

Sirine S.

Sirine S.

Entre journalisme, traduction et communication, je me sens à mon aise dans ce vaste domaine qui me passionne : l'écriture. Le coeur en Amérique latine, j'aime partager ma passion et traiter de pleins d'autres sujets différents.

14 Commentaires

  • As salamu Aleykoum wa rahmatoulay wa barkatuhu .Baraka Allahu fiki pour vous votre article. Je suis en pleine réflexion ces derniers temps. Par ailleurs je tiens à souligner que pour la comptabilité il serait bien de renseigner avant car notre religion nous interdit tous ce qui est en rapport avec le taux d’intérêt .

    • Walaykoum salam wa rahmatoullah wa barakatouh, wafiki barakallah. En effet, pour la comptabilité comme pour tout autre domaine d’ailleurs, que l’on soit salariée ou à son compte, il convient de se renseigner au préalable pour savoir si l’entreprise pour laquelle on travaille est bien en conformité avec notre éthique religieuse. Qu’Allah te facilite et te permette de trouver ta voie ma soeur ))

  • Salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh, merci pour cet article !
    J’ajouterais juste qu’il faut faire attention aux métiers de la santé, les études ou les conditions d’exercices qui peuvent contraindre à la mixité, à la nudité et à pas mal d’autres difficultés. Je suis moi-même Kiné, n’hésitez pas à rencontrer des professionnels pour vous faire une idée des études et de l’exercice au quotidien. Allah yahdina

    • Walaykoum salam wa rahmatoullahi wa barakatouh, barakallahou fiki pour ton commentaire et tes conseils. En effet les métiers de la santé pose souvent cette problématique et c’est justement toute la difficulté car on manque cruellement de professionnels de santé dans la oumma. Qu’Allah nous facilite

      • Salamo3alikom a toutes, je ne suis pas d’accord avec la sœur Ju. Il ne faut surtout pas réfléchir de cette manière sinon notre oumma n’évoluera pas.
        Il faut voir plus loin que ça, Allah a offert a l’Homme la science et le savoir ce sont de magnifiques outils qui nous permettent justement de nous pousser à la bonne réflexion. Certes les métiers de la santé confrontes les professionnels a la nudité…. mais je peux vous assurer que le professionnel en question est en position de scientifique, qui a bien développer un esprit critique qui voit autre chose que l’aspect même du corps humain. Il faut combattre l’ignorance et aller vers l’évolution pour que notre oumma grandisse. Qu’Allah nous accorde la science et le savoir. Amine

        • Aller vers l’évolution ok mais en conformité avec ce que Allah ta’ala nous a ordonné. Et la mixité est un véritable problème en France. Sans parler de pouvoir faire les salat à l’heure.

  • Salam Wahleykum, baraq allah oufik. Je laisse ce petit commentaire, pour vous remercier car votre site est une vraie petite merveille ma sha Allah. Vous faites un travail remarquable!
    Continuer ainsi, sincèrement.

  • Salam aleykoum, je pense qu’il y a une différence entre être confronté à la nudité ou mixité pour l’apprentissage de la science qu’Allah nous a offert (anatomie, physiologie, dissection…) et la mixité et nudité dans la pratique quotidienne imposé dans le système de santé. En aucun cas je conseille de ne pas s’instruire au contraire. Même avec les meilleures intentions il est difficile de pratiquer dans le respect de ce qu’Allah nous demande. Cela n’est pas dû à l’Islam ou à notre façon de pratiquer mais bon à la mixité du système de santé français.

  • Salam aleykoum, je pense qu’il y a une différence entre être confronté à la nudité ou mixité pour l’apprentissage de la science qu’Allah nous a offert (anatomie, physiologie, dissection…) et la mixité et nudité dans la pratique quotidienne imposé dans le système de santé. En aucun cas je conseille de ne pas s’instruire au contraire. Même avec les meilleures intentions il est difficile de pratiquer dans le respect de ce qu’Allah nous demande. Cela n’est pas dû à l’Islam ou à notre façon de pratiquer mais bien à la mixité du système de santé français.

  • salam aleykoum je suis un peu d’accord avec la soeur ju. j’ai voulu faire de la médecine chinoise et apprendre l’acupuncture et j’ai hésité pour la mixité… grand bien m’en a pris hamdoullillah car un peu plus tard dans l’année, j’ai appris par une personne du cours qu’ils ont dû se faire des séances d’acupuncture entre eux, donc ils étaient tous en sous vêtements entre étudiants… déjà que la mixité c’est dur, alors en plus a moitié nu…. faut vraiment que ceux qui sont déjà dans le métier permette à de jeunes étudiants de pouvoir faire des stages dans de bonnes conditions, ou bien penser a former la oumma aussi…

  • Assalamu ‘alaykum wa rahmatou llahi wa barakatouh. Qu’Allah vous préserve mes soeurs et vous récompense pour le travail que vous faites. Pour ma part je trouve qu’il y a des métiers formidables, mais beaucoup d’entre eux, nous obligent à suivre des études dans des conditions que l’islam n’agrée pas. Et en tant que musulman, on ne doit pas donner une priorité aux choses de ce bas monde en délaissant notre religion. surtout quand on sait qu’on a été crée que pour adorer Allah. Moi même J’étais étudiante en 3eme année à l’école de sage femme et j’ai du arrêté à cause de toutes ces interdits(mixité,nudités, prières ratées). Et par expérience je peux vous assurer que ce genre d’étude a beaucoup d’impact sur la foi de la personne,alors qu’au début on partait d’une bonne intention . Ce n’est pas que le but qui compte, il y’a aussi les moyens utilisés pour atteindre ce but. Plaçons notre confiance en Allah car il est le possesseur absolu. on ne doit pas encourir sa colère pour satisfaire nos besoins. Qu’Allah vous préserve mes soeurs et qu’il nous accorde la réussite dans ce bas monde et dans l’au delà,amin.

Laisser un commentaire