BUSINESS

Portrait : Laurelyn’Art , une artiste qui nous fait voyager 

Sirine S.
Rédigé par Sirine S.

Pour notre plus grand bonheur, les commerces en tout genre se développent au sein de la Oumma ; cosmétique naturelle, prêt-à-porter ou encore bonbon halal : il y en a pour tous les goûts. Dans ce panorama déjà bien diversifié se distingue Laurelyn’Art, une artiste unique que l’on ne tarde plus à vous présenter.

Lauréline Narboni est une maman de 35 ans. Quand elle n’est pas occupée avec ses obligations familiales ou l’instruction de son petit dernier : elle peint ! Son truc à elle, c’est l’Asie. Elle aime se retrouver dans son petit coin de zen attitude entre son bonsaï sans feuilles et sa délicate toile de prunier japonais en fleur. Très jeune, elle est de nature « rebelle et rêveuse » et l’école ne lui plaît pas. Alors, elle se plonge seule, dans l’étude de l’art et des poèmes ! Il y a 5 ans, elle  débute sous le nom de Lynatoun dans la réalisation de peintures murales, de décors de théâtre pour enfants et de tableaux. Toutefois, ses proches décèlent en elle un véritable talent et lui conseillent d’aller plus loin. Ils estiment que son talent ne doit pas rester caché et ils ont bien raison ! Elle décide donc de proposer ses services de décoration personnalisée. Il y a deux mois, elle se lance sous le nom de Laurelyn’Art avec une image modernisée, un nouveau concept et une site refait à neuf !

Un art éthique et respectueux des préceptes de l’Islam

Comme beaucoup, si Lauréline s’est lancée à son compte, c’est parce que cette option offre la possibilité d’allier religion et vie professionnelle. De plus, elle propose un art sans représentations de visages pour respecter son éthique. Si aujourd’hui l’Islam occupe une grande place dans son cœur, cela n’a pas toujours été le cas : « Je reviens de loin, je suis passée littéralement de l’obscurité à la lumière. J’étais anciennement gothique pour ne pas dire plus, avec un goût prononcé pour tout ce qui touchait au monde invisible ; puis, Allah m’a guidé. » nous confie-t-elle. De même, il y a peu, elle n’avait pas encore cette conception de l’art : « Il y a quelques années encore, je représentais des visages (Qu’Allah me pardonne). Il a été difficile d’abandonner cette « spécialité » pour la remplacer par des fleurs et des paysages. J’ai été éprouvée mais grâce à Allah, j’ai su dépasser ce handicap et m’épanouir dans mon nouvel environnement artistique. » En effet, Lauréline est épanouie dans son univers et elle nous le rend bien : ses calligraphie, ses silhouettes minutieusement colorées, ses guerrières asiatiques et ses paysages boisés et féériques sont de véritables douceurs pour nos yeux. Inspirée par l’art du peintre coréen Zazac Namoo, elle s’amuse avec l’aquarelle, l’acrylique, les pastels et l’encre de chine pour créer des toiles uniques et profondes qui nous font voyager.

Une passion, un moyen d’expression

Si Lauréline est autant impliquée dans son art, c’est parce que c’est un moyen de s’exprimer, de transmettre, de partager. Son objectif à travers sa passion ? « Faire sauter les barrières de l’intolérance. Cet art est une façon de communiquer, de partager, d’admirer sans s’arrêter à l’apparence de la personne. L’art permet  de briser ces frontières qui nous séparent. Il y a dans ce domaine, une forme d’humilité, de respect et d’admiration du talent ; une force qui nous rassemble et une ouverture d’esprit propre à l’art. C’est un message de tolérance, un message à l’image de ce que je suis. » explique-t-elle.

Le rythme effréné d’une artiste ultra-motivée !

Lauréline a déjà collaboré avec Umm Nour de « Apprends-moi Ummi » sur ses couvertures de livres. Elle a aussi travaillé pour la réalisation d’un cahier de coloriage. Ensuite, elle a poursuivi avec l’illustration du nouveau planner islamique 2017 de IslaColor. D’autres collaborations sont à venir in sha Allah alors restez connectées ! Quant à ses toiles, elle tient à prendre son temps car c’est un travail minutieux et rigoureux. L’artiste souhaite limiter le nombre de commandes à trois par mois au maximum.

De plus, il faut reconnaître que ce n’est pas toujours facile d’être maman, artiste et épouse ! Lauréline avoue travailler très tard le soir. En général, elle se couche vers 2 ou 3 heures du matin ! « Des journées bien remplies et des matinées aux yeux qui piquent » comme elle dit ! Toutefois, elle est très motivée par deux objectifs bien précis : s’améliorer, se dépasser mais aussi, faire plaisir à la Oumma en lui permettant d’accéder à l’art tout en respectant ses convictions. D’ailleurs, la Oumma a accueilli son concept avec beaucoup d’admiration et d’encouragements. Lauréline est pleine d’ambitions ! Pour l’avenir, elle envisage de devenir professeur de dessin en cours particulier ou au sein d’un établissement « mais ce n’est pas pour tout de suite » selon elle.

Qu’Allah préserve cette soeur et sa famille de tout mal et qu’Il lui facilite dans l’accomplissement de ses projets. Amin.

laurelyn'art

 

Pour en savoir plus sur l’univers de Laurelyn’Art  : 

Instagram : Laurelyn_art
FB : Laurelyn’art
Site : www.laurelyn-art.jimdo.com
Mail: laurelyn-art@hotmail.com

REJOINS-NOUS !

Et reçois toutes nos infos, bons plans et supports gratuits ^^

A propos

Sirine S.

Sirine S.

Entre journalisme, traduction et communication, je me sens à mon aise dans ce vaste domaine qui me passionne : l'écriture. Le coeur en Amérique latine, j'aime partager ma passion et traiter de pleins d'autres sujets différents.

2 Commentaires

  • salam wa aleykoum ma soeur ! ce n’est pas toujours facile de trouver son bonheur et je pense que tu as trouvé ta voie . Tes tableaux nous donne envie de voyager.et ces couleurs aussi . tu as vraiment un don . je te souhaite beaucoup de réussite inch’Allah. Bisous

Laisser un commentaire