BUSINESS

5 clés pour développer son mental d’entrepreneuse  

développer son mental
Sirine S.
Rédigé par Sirine S.


Entreprendre. On dirait que certains, par nature, ont la capacité de le faire plus aisément que d’autres. Certes, mais cela n’est pas toujours inné. Que l’on se lance dans une entreprise révolutionnaire, dans une petite activité secondaire ou dans un projet personnel, il y a quelque chose à ne pas oublier. Dans tous les cas, il faut entraîner son esprit entrepreneurial ! Voici 5 clés pour développer son mental d’entrepreneuse.

L’ambition, c’est le vif désir de s’élever pour réaliser toutes les possibilités de sa nature. (Académie française). Mais est-elle suffisante ? Lorsque l’on passe du « vif désir » à la réalisation concrète des choses afin atteindre son but, le chemin peut s’avérer semé d’embûches. Toutefois, certains moyens  et certains concepts permettent bien heureusement de parvenir à ses fins.

1) La vision entrepreneuriale : l’essence du projet

Cette expression est de plus en plus utilisée. En fait, la vision de l’entrepreneur va correspondre à l’essence même du projet. C’est son ADN, ce qui va donner la ligne de conduite pour atteindre les objectifs. Elle est le moteur de beaucoup d’éléments importants : elle stimule la créativité, la motivation, l’énergie aussi. Elle peut naître suite à une passion, l’envie d’innover ou grâce à un savoir-faire par exemple. La vision réside dans l’intuition de l’entrepreneur mais aussi dans ses objectifs, son intention. Pour résumer, on peut dire que c’est l’image que l’entrepreneur veut donner à son entreprise sur le long-terme. Il faut entraîner, développer cette vision et parfois aller au-delà des a priori et des idées négatives du type : « Ça marchera pas je te dis ! ».

Parfois, il faut oser et suivre son intuition. Goethe a dit : « Dans le domaine des idées, tout dépend de l’enthousiasme. Dans le monde réel, tout repose sur la persévérance ». Alors, alliez bonnes idées et persévérance  pour  développer une vision inspirante et des objectifs cohérents. Ensuite, il faudra faire preuve d’endurance et de rigueur pour atteindre ces objectifs.

2) La motivation : le moteur de l’entrepreneur

D’après le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNTRL), la motivation du point de vie psychologique est un : « Ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l’action d’un individu vers un but donné, qui déterminent sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent ». Autant dire que c’est souvent une caractéristique essentielle chez les entrepreneurs. Malgré les risques, l’inconnu, les imprévus et toutes les embûches sur le chemin, ils voient le positif et arrivent à s’adapter rapidement tout en restant enthousiastes. De ce fait, même lorsqu’une partie du projet leur déplait, au lieu de rechigner à la tâche, ils s’exécutent car la motivation les pousse à agir de la sorte.

La motivation se travaille. Il faut l’entraîner, voir le positif, se donner les moyens, se donner des objectifs, de bonnes raisons d’avancer et la satisfaction d’atteindre vos objectifs ou d’oeuvrer dans ce sens sera une énorme jouissance et une nouvelle source de motivation ! La motivation peut être entraînée grâce à des petits exercices. Il y a le fait de se fixer des objectifs par exemple, de les noter, de les diviser en mini-objectifs, d’évaluer l’évolution et le progrès, etc. Visualisez aussi tout ce que l’accomplissement de votre projet peut vous apporter en bien, imaginez le travail accompli, le projet achevé, votre bien-être, votre fierté après tous ces efforts. De même, restez positives et si vous êtes face à des démotivateurs, passez votre chemin !

3) La Résilience : la qualité indispensable

Qu’est ce que la résilience ? C’est une peu comme l’endurance, la persévérance. En fait, c’est cette capacité qui vous permet de rebondir rapidement face à un problème. C’est le fait d’être battante et de réussir à se dire dans toutes les situations un peu délicates : « Okay, j’encaisse et je vais de l’avant ! ». C’est une qualité fondamentale dans la vie professionnelle comme personnelle. Pour l’entraîner, il faut faire le point sur la situation ou le problème, relativiser, chercher des solutions, ne pas être complètement déstabilisée face à l’imprévu et s’adapter rapidement ! Il faut rester zen aussi sinon, le stress vous fera perdre vos moyens. Pour travailler cette qualité apprenez à prendre du recul, à vous dire que ce n’est pas si grave. Mettez en place un schéma à répéter à chaque fois : analyser le problème, noter toutes les solutions possibles, peser le pour et le contre de chacune, choisir la plus réalisable et celle qui présente le plus de bénéfices et enfin : passer à l’action !

4) La connexion : l’importance du réseau

Que serait un bon entrepreneur sans un bon réseau ? Il est évident que pour réussir, on ne peut pas s’isoler. À chacun son métier. Parfois, à être trop touche à tout, on « s’éparpille » sans accepter que nous ne pouvons pas tout maîtriser. Il ne faut pas hésiter à créer des synergies entre les professionnels de domaines différents ou de même domaine. La diversité fera votre force ! De plus, connaître du monde vous permettra d’avoir de la visibilité, de trouver des professionnels reconnus et d’avancer en étant bien entourées.

5) D’autres éléments à développer ! 

Outre ces éléments, voici quelques qualité qu’il vous faut entraîner et développer également :

La créativité : Si vous êtes déjà créatives, soyez-le encore plus ! Si vous ne l’êtes pas, devenez-le. Sortez de votre zone de confort, laissez-vous aller à des brainstormings en équipe. Vous verrez, c’est très enrichissant et parfois une idée venant d’une autre personne peut vous être profitable et générer en vous des idées de génie !

L’observation : Devenez plus attentive au monde qui vous entoure. Vos 5 sens doivent être bien développés pour pouvoir percevoir le maximum d’informations.

Oubliez la peur de l’échec : Faites un travail sur vous. Il ne faut pas avoir peur d’investir et de perdre du temps, de l’argent ou d’échouer. « Qui ne tente rien n’a rien ». L’échec peut vous permettre d’avancer d’une façon impressionnante.

Il faut y croire : Sans que cela soit déplacé ou exagéré, il faut oser s’affirmer et aller au bout, même si personne n’y croit ! Faites toutes les causes pour voir si le projet est réalisable, intéressant et rentable puis : foncez ! Il y aura toujours une part de doute mais si on doute toujours, on n’essaye jamais rien.

À présent : à vous de développer votre mental d’entrepreneuse ! Et vous, vous avez vos petites techniques pour  développer votre esprit entrepreneurial ?

 

A propos

Sirine S.

Sirine S.

Entre journalisme, traduction et communication, je me sens à mon aise dans ce vaste domaine qui me passionne : l'écriture. Le coeur en Amérique latine, j'aime partager ma passion et traiter de pleins d'autres sujets différents.

Laisser un commentaire