BUSINESS

5 conseils pour trouver sa voie

5-clés-pour-trouver-sa-voie-compressor
Sirine S.
Rédigé par Sirine S.

« Comment trouver ma voie, ma vocation, le métier qui me correspond ? » Cette question parlera sûrement aux étudiantes qui s’ennuient sur les bancs de la FAC, à celles qui ont changé de filière plusieurs fois ou encore, à celles qui en sont à leur troisième tentative de lancement d’une entreprise et qui commencent à désespérer. Si pour certaines c’est une évidence, pour d’autres, faire un choix qui orientera sa vie et son parcours professionnel relève du véritable parcours du combattant. Voici 5 conseils pour vous aider à y voir plus clair.

 Il y a celles qui rêvent d’être médecin, journaliste ou professeur depuis l’enfance et puis, il y a les autres. Oui, c’est une représentation très caricaturée mais globalement, c’est un peu vrai. Certaines personnes décrivent leur métier comme une véritable vocation, une profession qu’elles ont choisie il y a très longtemps, en voyant un professionnel exercer ce métier ou en ayant elles-mêmes, eu recours aux services de ce professionnel : un médecin hors du commun ou un professeur qui marque les esprits par exemple. Toutefois, ceci n’est pas une généralité et dans beaucoup de cas, la réalité est autre : on a quelques idées, on hésite, on cherche sa voie. En grandissant, les envies changent, certains paramètres de la société dans laquelle on vit nous empêchent d’accéder aux professions que l’on souhaitait exercer alors, on doit tout revoir du début. Mais pas de panique, c’est juste un processus normal. Voilà comment procéder.

1) Apprenez à vous connaître pour trouver votre voie

Analysez-vous. Demandez-vous si vous êtes plutôt manuelle, intellectuelle, les deux ? Si vous êtes curieuse, si vous avez besoin de changement ou si, au contraire, vous aimez la routine et les boulots répétitifs. Listez les domaines qui vous intéressent et ceux qui surtout, ne vous intéressent pas. Identifiez vos points forts et vos points faibles. Faites valider votre auto-analyse par des personnes de l’extérieur, des proches, des professionnels de l’orientation, etc. Il est indispensable de bien vous connaître et parfois, on ne sait pas trop ce que l’on veut parce qu’on ne prend pas le temps de se connaître vraiment. Il y a des questions que l’on ne s’est jamais posées. C’est le moment de le faire.

2) Découvrez ce qu’il est possible de faire

On ne peut pas savoir ce que l’on veut faire si on ne sait pas ce que l’on peut faire. Autrement dit, on ne peut pas trouver sa voie, si on ne connaît pas les différentes voies qui s’offrent à nous !  Enquêtez, cherchez à savoir ce qui existe comme métiers, comme formations. N’hésitez pas à chercher plus d’infos sur des métiers dont vous n’aviez jamais entendu parler ou sur des professions dont vous avez une idée plutôt vague, sans réelles connaissances. Avec internet il n’est pas difficile de trouver de l’info alors foncez ! Quant à nous, on vous donne quelques idées, : ici.  Vous pouvez aussi aller voir une conseillère d’orientation qui vous aiguillera sur toutes les façons d’arriver à un métier par exemple. Il est important de prendre contact avec des professionnelles : rencontrez-les, interviewez-les sur leurs métiers, les points positifs, négatifs, leur parcours scolaire. Demandez-leur si vous pouvez venir passer une journée pour observer comment ça se passe.

Il y a tout un tas de métiers qui vous plairaient sûrement mais dont vous ne connaissez même pas l’existence. Il en est de même pour les domaines ! Si vous découvrez un domaine qui vous plaît, il  sera plus facile d’axer votre formation par rapport à cet objectif. Il sera aussi plus facile d’appréhender les caractéristiques de ce métier pour voir comment le rendre compatible avec votre éthique. Il vous faut découvrir à la fois les métiers puis ensuite, les formations qui permettent d’y accéder. Regardez si elles sont disponibles à distance. Si vous voulez lancer votre propre commerce, partez à l’aventure et cherchez l’idée qui vous permettra de vous différencier comme expliqué dans l’article : ne plus avoir peur de la concurrence . Une fois votre idée en tête, formez-vous pour pouvoir la mettre en pratique au mieux ! Parce que oui, il est indispensable de se former.

3) Lancez-vous jusqu’à trouver votre voie !

Vous ne pourrez jamais savoir si quelque chose vous plait vraiment sans l’essayer ! Même si c’est de l’investissement en temps et en argent, faites-le dans la mesure de vos moyens. Ce n’est pas une perte ! Bien-entendu, faites-le seulement si vous pouvez le faire dans des conditions licites. Si oui, foncez ! Si vous n’aimez pas, ça sera une très bonne chose. Vous saurez à présent ce que vous ne voulez pas faire et quoi qu’il en soit, vous en apprendrez sur vous et sur un métier ou un domaine qui vous était inconnu. Vous rencontrerez des femmes inspirantes, vous vous ferez de l’expérience et c’est peut-être ces mêmes personnes qui seront une cause, plus tard, de la découverte de votre réelle vocation. Peut-être que leur parcours vous inspirera ou que leurs conseils seront à l’origine d’un déclic. Avoir un réseau est important et multiplier les expériences peut être un moyen de l’enrichir !

4) Si vous tombez, remontez à cheval

Vous allez sûrement vous ramassez. Plus d’une fois peut-être. Et alors ? N’est-ce pas le signe que vous vous bougez ? Que vous essayez, que vous œuvrez, que vous faites les causes pour atteindre votre but ? Je ne sais pas, imaginez que vous trouviez ce que vous voulez faire : « Professeur d’arabe, c’est une évidence comment ai-je pu ne pas y penser avant ? » et là, vous voyez une offre d’emploi qui correspond parfaitement à vos attentes. Pour vous c’est évident, c’est un signe. Vous êtes diplômée en arabe et plutôt douée. Vous postulez, vous êtes confiante et là, la recruteuse vous lance un petit : « Désolée, nous voulons quelqu’un qui a de l’expérience. » Pour vous, c’est la déception et vous voulez tout abandonner ! Mais non, il ne faut pas. Cherchez des postes bénévoles dans des associations ou donnez des cours particuliers pour vous entraîner, pour acquérir du savoir et vous perfectionner. Ensuite, ajoutez-le sur votre CV et repartez à la conquête d’un poste rémunéré cette fois, plus compétente et expérimentée !

5) Relativisez

N’oubliez pas que le travail n’est qu’un moyen de vivre et qu’il n’est en aucun cas un but dans la vie. Certes, il faut être motivée et impliquée mais n’en faites pas une obsession. Si vous avez des petites périodes de doutes, relativisez ! Le travail n’est pas ce qui fait votre valeur. Certaines y trouvent l’épanouissement et souhaitent s’occuper avec une science mondaine utile tout en gagnant leur vie. D’autres y sont contraintes par la force des choses. Pour celles qui ne trouvent aucune satisfaction dans le travail, ne complexez pas, c’est votre droit. Chacune est libre d’aimer ce qu’elle aime. Ne vous laissez pas influencer par ce que les gens voudraient que vous soyez. Donnez-vous les moyens pour atteindre votre but, surtout si vous en avez les capacités. Nous avons besoin de personnes professionnelles et investies pour faire changer les choses !

Et vous, quel a été votre cheminement pour trouver votre voie ? Inspirez-nous !

 

 

REJOINS-NOUS !

Et reçois toutes nos infos, bons plans et supports gratuits ^^

A propos

Sirine S.

Sirine S.

Entre journalisme, traduction et communication, je me sens à mon aise dans ce vaste domaine qui me passionne : l'écriture. Le coeur en Amérique latine, j'aime partager ma passion et traiter de pleins d'autres sujets différents.

Laisser un commentaire